lundi 15 mai 2017

POÈMES 2151 à 2160


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT 
(audio=MP3 ; vidéo=MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=N8v6UYz4bTc

* * *
2151- LA VIERGE COURONNÉE

La Vierge couronnée,
Ils l'ont découronnée :
Ils ne seront pas couronnés,
Ceux qui l'ont découronnée.

https://www.facebook.com/706205179404011/photos/pb.706205179404011.-2207520000.1415302902./868312656526595/?type=1&theater

l'Aveugle-Vendéen
(06/11/2014)

2152- COMPOSITE 3

101. - Frère Jacques, dormez-vous ?
- Non non, je ne dors pas.
- Mais alors, que faites-vous ?
- Je dis mes Ave Maria.

102- Je ne ferai pas comme un certain
Qui s'invente des amis clandestins.
Je n'ai ni correspondance ni rien,
Et je vous l'assure, je m'en porte bien.

103- Anticlé nous a habitué
À bien des incongruités,
Mettant bout à bout des mots
Formant slogans et panneaux.

104- Vous penserez que je suis vulgaire
Si je vous dis que « C'est dégueulasse »,
Et je ne vous dirai pas le contraire !
Qui l’a dit ? - La Vieille-Godasse.

105- Téléchargez, téléchargez,
Braves gens qui m'écoutez !
Téléchargez, téléchargez,
Car bientôt plus ne le pourrez.

106- Ma plus grande pénitence,
C'est d'être réduit au silence ;
Mais mon sort, je le bénis
Car il me vaut le Paradis.

107- Tout est vraiment infiltré,
Ou pour le moins latomisé ;
Les tradis ne font pas exception :
Ils le sont depuis leur conception.

108- Anticlé, je t'adresse la parole
Et ce n'est pas en parabole :
Tu finiras dans les enfers
Avec ton patron Lucifer.

109- Saint Michel, archange puissant,
Qui avez vaincu le dragon,
Défendez les hommes de ce temps
Contre l'Homme de perdition.

110- La déconfiture est complète
Sur notre pauvre planète !
« Mais non, mais non, nous dit Anticlé !
Cela n'a jamais si bien été ! »

111- La nouvelle maçonnerie,
Et de loin la plus dangereuse,
Se cache dans les abbayes :
On l'aperçoit si tant l'on creuse.

112- Le galimatias d'Anticlé
Est vraiment caractéristique :
On dirait qu'il s'est saoûlé
À la cinquante-sixième barrique !!!

113- « Nous votons comme citoyens,
Mais non pas comme chrétiens ! »
Dixit un gros franc-maçon,
Grand ami des compagnons.

114- Mes compatriotes vendéens
Sont devenus gens patauds :
Ils sont de bons républicains,
Des bleus, comme l'indique le mot.

115- Anticlé porte bien son nom :
C'est vraiment le fils du démon,
Anticlérical à souhait
Comme un gros franc-maçon l'est !!!

116- À Lourdes, le centenaire
Fut, comme l'on sait bien marqué ;
Le cent-cinquantième anniversaire
Ne fut point du tout célébré !!!

117- Le moderne œcuménisme
Est un œcuménique modernisme,
Hérésie si monstrueuse
Qu'il n'y en a pas de plus vicieuse.

118- Les valeurs de la valise d'Anticlé
Sont une fausse monnaie toute rouillée,
Et il t'envoie son poing à la figure !
C'est ainsi qu'on le voit sur le mur.

119- La cananéenne a des tripes :
C'est Anticlé qui l'a dit !
Et lui-même a dit aussi
« Clef, clef, clef ! » comme aussi : « Pauv' type ! »

120- Anticlé a ressuscité
La fête des amourachés :
Cette vénale lupercalienne
Est digne de sa gloire mondaine !!!

121- Anticlé a un problème de vie
Qui ne se soigne qu'en psychiatrie,
Car c'est un fou très dangereux,
Très dangereux et très furieux.

122- On a pris un bon café
Et on a bien rigolé.
Morale de cette histoire :
Coucou, à bientôt, au revoir...

123- Anticlé a renversé toutes les valeurs
Puisqu'il est un gros et gras maçonneur :
Ainsi entre autre a-t-il changé
L'identité de la mondanité.

124- La mondanité d'Anticlé
Est une chose bien avérée,
Mais il l'a retournée
Contre la chrétienté.

125- Qui sont les cathophobes ?
Ce sont les anticléricaux
Qui hier étaient cléricaux
Et maintenant cléricophobes.

126- Tradis, pointez les oreilles
À une nouvelle non-pareille :
« La messe est une mode ! »
A dit la Vieille-Commode.

127- Il arrive souvent que l'enfer
Ne se trouve pas toujours en enfer.
Que ceux qui veulent bien comprendre
Comprennent ce que je veux rendre.

128- La poésie est toujours bienvenue,
Car elle permet de dire bien des choses
Qui sans elle seraient peu connues
Quand on les exprime en prose.

129- La complainte sur le roi de Tyr
Est d'une magnificence extraordinaire ;
Elle décrit le passé et le devenir
Du serviteur du porte-lumière.

130- À la mort, pas de pancarte,
Ni de plusieurs chemins à la carte !
Non, non, chacun portera son fardeau !
Je ne porterai pas celui d'un autre sur mon dos.

131- Oh ! que je suis pauvre de paroles
Pour dire les choses comme il faut !
Il me faudrait tant d'oboles
Pour remplir mon pauvre chapeau.

132- Je ne suis pas un Monsieur,
Oh ! ben non, oh ! bedame,
Mais je suis un pauvre gueux
Qui veut sauver son âme.

133- Je remercie ce cher piéton
Qui a mis dans mon chapeau une obole,
Réconfortant ainsi mon violon
Pour chanter d'autres paroles.

134- Moi aussi, mes biens chers amis,
Je suis à la périphérie !
Périphérie de qui, de quoi ?
Périphérie de l’Église ? non pas !

135- La poésie est agréable,
C'est même une récréation,
Et quand elle est bien affable,
Elle enlève toute contention.

136- Quand tout marche de travers,
On compose quelques vers,
Et quand tout marche très bien,
On chantonne un petit refrain.

137- Il y a une lucarne de perdition,
C'est l'horrible télévision
Par laquelle on voit tout et n'importe quoi
Et devant laquelle on reste coi.

138- Je connais une race,
Race la plus perverse,
Qui, quoiqu'on dise ou qu'on fasse,
Se rit de toutes les traverses.

139- L'on oublie, moi tout le premier,
Nos bons et saints Anges Gardiens,
Et l'on préfère à ces derniers
Des amulettes et gris-gris de rien.

140- Sur le bord du fleuve nous pleurions
En pensant aux temps anciens.
Les sanglots longs des violons
S'égrenaient à nos oreilles sans fin.

141- Je vois sur l’horizon
Comme un rayon de lune
Qui flotte tout au fond
D'une nacelle brune.

142- Allons, enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivée
Si nous récitons les litanies
De la bonne Vierge Immaculée.

143- Il y a un sourire,
Il y a une épine :
La rose a des épines,
Mais c'est aussi un sourire.

144- Ça ira, ça ira, ça ira
Avec nos Trois Ave Maria
Qui proscrivent toute velléité
Et qui nous enseignent la charité.

145- Chrétiens, chrétiens, dormez !
Les temps sont arrivés.
Oui, c'est bien maintenant
Qu'est arrivé le Temps.

146- Notre-Dame à Fatima
Annonça l'avenir,
Ce qui devait venir
Et qui nous arriva.

147- Quand il faut que la parole
Se taise et devienne muette,
Elle va, elle s'envole
Par-dessus toutes les têtes.

148- Où se cachent donc les maçonnets ?
Mais ils sont partout à traîner !
Il n'y a pas qu'à rue Cadet
Qu'ils sont en train de fantasmer !

149- Par qui les exclus sont-ils exclus ?
Ils sont exclus par les exclueurs !
Mais qui sont donc les exclueurs ?
Ce sont ceux qui parlent des exclus.

150- Pascal n'a pas le monopole
Des pensées et paroles :
C'est à tort qu'on l'a pris
Pour un immense génie.

l'Aveugle-Vendéen
(06/11/2014)

2153- POÈME SUR L’ANTÉCHRIST

1- L'Antéchrist est apparu
Dans toute sa stature,
Comme décrit il fut
Dans la sainte Écriture.

2- Il apparut dès le commencement,
Mais maintenant personnellement :
Il monta des profondeurs
Jusqu'à son actuelle hauteur.

3- Son ennemie, c'est l'Église,
D'où la Prostituée d'Assise,
Jusqu'à dire dans un journal
Qu'il est un anticlérical.

4- Son dieu n'est pas catholique
Comme il le dit lui-même,
D'où il charge d'anathèmes
Tous les vrais catholiques.

5- « C'est la fin du carnaval »,
Comme a-t-il dit dans un oral.
Ce carnaval est la sainte Église
Dont la fin il a promise.

6- L'Antéchrist est antichristus,
Et à Satan, totus tuus ;
Il est de l'inconnu supérieur
Comme son fils en primeur.

7- L'Antichrist a tout inventé,
L'Antéchrist a tout renversé :
Son église à lui c’est le monde,
La Vraie pour lui est immonde.

8- Il dit aussi des religieux
Qu'ils fabriquent de « petits monstres ».
Par tout cela il nous montre
Qu'il est lui-même son dieu.

9- Issu de la grande assemblée
De tous les réprouvés,
Il est le digne fruit
De la Grande Apostasie.

10- Avec son poing vengeur
Dressé contre le Seigneur,
Il défie même la Déité
« Jusqu'au-delà de l'éternité ».

11- L'Antéchrist est venu :
Personne ne le voit !
Pourquoi cette bévue ?
C'est que personne n'y croit.

12- Il est révolutionnaire
Comme le diable son père,
Et avec son poing levé
Il nous l'a bien démontré.

13- Fils du supérieur inconnu
Des sectes maçonniques,
Sa doctrine est gnostique,
Sa morale saugrenue.

14- Tu détestes la doctrine
Parce qu'elle te condamne :
Tu préfères les latrines
Des périphéries qui damnent !

15- Si ta montée est fulgurante,
Ta fin sera tonitruante :
Autant tu t'es élevé,
Autant tu seras rabaissé.

16- Six-six-six est ton numéro,
Toi qui t'es noté zéro :
Et n'ayant pas de numéro,
Tes trois six te feront zéro.

17- Tu trompes le peuple chrétien
En notre temps qui est le tien,
Mais Notre-Dame de Fatima
Sous ses pieds te réduira.

18- Tu inventes de nouveaux péchés
Qui n'ont jamais existé,
Comme celui de cléricalisme
Et celui de dogmaticisme.

19- Les véritables péchés,
Comme la sodomie,
N'ont jamais existé
Pour toi, ô homme impie.

20- L'Antéchrist, quel est-il ?
Mais quel est donc son profil ?
Il dit : « Ne faites pas ainsi. »
Mais aussitôt, il le fait, lui.

21- Il est fils de la Veuve
Comme il appelle son église ;
Tous les jours il nous abreuve
De ses immondes sottises.

22- Hypocrite fini,
Feignant cela, ceci,
En franc maçon il détruit,
En franc-maçon reconstruit.

23- Quel est le gouvernement mondial
De cet anticlérical ?
C’est sa multinationale
Que maintenant il installe.

24- Il couvre de pauvreté
Toute sa richissité ;
Il couvre d’humilité
Son orgueillosité.

25- Votre nouveau jésus
Dont vous êtes imbus,
Adorez-le maintenant,
Genders de notre temps.

26- L'Antéchrist est de vos amis,
Vous qu'on appelle tradis ;
L'Antéchrist est votre compère,
Vous qu'on nomme conciliaires.

27- L'Antéchrist n'est pas traditionnel,
Mais il est seulement actuel,
Car son temps est bien marqué
Pour un seul moment donné.

28- L'Antéchrist n'aime pas les Conciles ;
C'est pourquoi il fit un concile
Qui à lui fut destiné
Pour qu'il en fût le fruit marqué.

29- Il monte, il monte, il monte,
Et jamais il ne se démonte :
Le book va voir sa face
Pour que plus de mal il fasse.

30- L'Antéchrist résume,
En même temps il complète,
Tout ce que le mal exhume :
La queue mange la tête.

31- Vous voudriez savoir le nom
De l'Antéchrist, n'est-ce pas ?
Mais vous le dire, à quoi bon
Puisque vous ne me croiriez pas.

32- La grive chante sa chanson
Et le merle sa ritournelle.
Sortant du gouffre profond,
L’Antéchrist prend d’assaut le ciel.

33- L’Antéchrist est dans son bois,
Pensant à qui, à quoi ?
C’est que, sombre, il médite
Ce qu’il va faire ensuite...

34- Au temps de l'Antéchrist
Le peuple est "infaillible" :
Il devient antichrist
Et sa voix est terrible.

35- « Vas réparer mon Église ! »
Fut-il dit à saint François :
Un autre, de sang-froid,
La détruit et la brise !

36- Tous les Papes ont parlé !
Qui les a écoutés ?
L'Antéchrist a péroré :
Il a été adulé.

37- « Un autre viendra en son nom
Et il sera bien reçu. »
Et l'Antéchrist est venu :
Il marquera mains et fronts.

38- Il fallait qu'il arrivât
Au temps marqué pour cela ;
L'Antéchrist est arrivé
Comme prévu au temps fixé.

39- L'Antéchrist est un pirate
Qui n'a rien de disparate,
Car il sait bien ce qu'il fait
Et nous constatons ses méfaits.

40- Quand il est au repos,
Il médite ses coups ;
Quand revient le gourou,
Il tend son poing en haut.

41- Le loup est sorti du bois
Et le lion de sa tanière :
La langue de vipère
Fait entendre sa voix.

42- Il rampe dans la vallée,
Cherchant qui dévorer,
Ce monstre d'iniquité
Aux périphéries centré.

43- L’Antéchrist est bien ce Gog
Qui est devenu Magog,
Car il avançait masqué,
Mais il s’est démasqué.

44- L'Antéchrist croit en l'homme :
Lui-même l'a écrit ;
Et qui est donc cet homme,
Ce nouveau dieu ? C'est lui !

45- Une bombe atomique
Fait bien moins de dégâts
Que l'Antéchrist et sa clique
Dans ce qu'il fait et fera.

46- C'est le plus grand des pharisiens
Qui nous traite de pharisiens,
Cachant son pharisaïsme
Sous un étrange paupérisme.

47- Antéchrist, je te dénoncerai
Devant toute l’humanité
Tant que tu existeras
Et que moi je serai là.

48- Le temps est arrivé
Où il faut nous sauver
De la face du bouc
Qui viendra sur facebook.

49- Il est le grand patron
De toutes les religions :
C'est lui le grand initié
Que suit toute l'humanité.

50- Il a fallu que l'Obstacle
Fût écarté un jour
Pour que ce noir pentacle
Vînt établir sa cour.

51- Cet Homme d'iniquité
Est un monstre d'impiété ;
Pour savoir où il se place,
Il n'y a qu'à suivre sa trace.

52- La queue de ce Léviathan
Sévit en ce moment :
Elle fait plus de mal
Que les deux guerres mondiales.

53- Ce Béhémoth, de sa queue
A ébranlé les Cieux ;
Cette Bête de Daniel
A provoqué le Ciel.

54- Il arriva comme un bolide,
Le terrain étant préparé ;
Tout ce qu'il dit est vide,
Informe, idiot, grossier.

55- Sa doctrine est moderniste
Et sa morale œcuméniste ;
Il n’a point de catéchisme
Si ce n’est son gnosticisme.

56- Toi, l’Homme le plus scélérat,
La géhenne t’est réservée,
Car c’est bien là que tu iras
Pendant toute l’éternité.

57- Les abîmes, à ton aspect
Se lèveront, mais sans respect !
Contre toi ils hurleront
Et ils vocifèreront.

58- Les géants te diront :
« Dire que nous croyions
Que tu aurais vaincu !
Et te voilà vaincu ! »

59- « Nous te croyions capable
De détruire l’Église :
Tu as été plus incapable
Qu’une pauvre souris grise. »

60- « Puisque tu es zéro,
Nous te ferons payer
Par un surcroît de maux
Ton incapacité. »

61- « Nous te ferons visiter
Tous les recoins de l'enfer :
Il faudra bien une éternité
Pour pouvoir te satisfaire. »

62- « On te fera la fête !
Tu iras de l'avant !
Tu voulais être la tête ?
Tu seras au dernier rang ! »

63- « Les âmes que tu as perdues
Par millions, tu les verras :
Chacune d'elles te rendra
Au double ce qui t'est dû. »

64- « Nous te ferons passer
Par où tu fis passer
Ceux de tes opposants
Catholiques, les torturant. »

65- « Tu as voulu la pagaille ?
Tu auras la pagaille !
Et elle sera jolie
Tu verras, au fond du puits !!! »

66- « Sis-six-six, vient par là
Au paradis d'Allah :
Mahomet t'y attend,
Bien armé jusqu'aux dents ! »

67- « De son Coran de feu
Il brûlera tes yeux
Pour que tu vois plus clair
En visitant l'enfer ! »

68- « Les Talmuds sont là aussi
Pour griller tes oreilles
En te plongeant au puits
Des mille-et-une merveilles ! »

69- « Bouddha dans sa sagesse
Te mettra dans sa caisse :
Direction Nirvana
Avec serpents et rats ! »

70- « Tous tes amis francs-maçons
Préparent ta réception
Pour te jeter au fond
De leur puante prison ! »

71- Ô Destructeur de l’humanité,
Ô Grand Persécuteur des Saints,
Luther sera ton oreiller
Et Calvin ton traversin !

72- Ton fauteuil sera Voltaire
Où tu pourras te prélasser,
Et Rousseau sera ton seau
Où tu feras tes affaires !

73- Henri VIII, Élisabeth,
Sont deux bien méchantes bêtes !
Mais tu les as bien dépassées
Dans ta férocité.

74- La laisse de Nemrod
Te tire comme un toutou,
Et avec des électrodes
Il te fourrera au trou.

75- Antiochus et Judas
Ne t'ont pas égalé
Quoiqu'ils t'aient précédé,
Mais ils t'attendent en bas.

76- Néron et ses successeurs
T'attendent avec bonheur
Pour te faire griller
Et puis te dévorer.

77- Arius et Nestorius
Sont impatients de te voir
Parmi eux et Jean Hus
Dans la mare aux canards.

78- Hitler, Staline et Mao
Sont des petits zozos
Si on les compare à toi
Et à ta grande Shoah.

79- Tu as fait plus de victimes
Qu'en tous les holocaustes,
En punition de tes crimes,
Tu finiras au composte.

80- Tous les maçons de l'univers
Te promettent dans l'enfer
Une jolie cuisson,
Toi qu'ils nomment Eskaton.

81- Mais contre l'Antéchrist, que faire ?
Il n'y a plus que la prière,
Spécialement le saint Rosaire
Donné par notre sainte Mère.

82- Comment est-il venu
Ce Léviathan cornu ?
L'Obstacle fut levé
Et il est arrivé.

83- Il est le dernier fruit
De la Grande Apostasie
Que saint Paul annonçait
Pour le temps où l'on est.

84- Cent ans après Lourdes
Dieu eut la main lourde :
Pie XII fut écarté !
L'Obstacle était levé !

85- L'Obstacle reviendra
Et alors finira
Le règne de ce Tyran
Aux autres succédant.

86- Tous ses prédécesseurs
Le précèdent en enfer
Lui préparant sur l'heure
Le soufre de Lucifer.

87- Qui donc le renversera ?
Notre-Dame de Fatima
Après qu'il aura occis
Et Hénoch et Élie.

88- Lui brisé, et après ?
Un certain temps de paix
Sera donné au monde
Avant la fin du monde.

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(Vendredi Saint, 18 avril 2014)

2154- FFF438

FFF, comment fais-tu pour tout casser ?
- Oh ! c'est un boulot bien macabre :
Je roule à travers les prés
Et j'écrase tous les arbres !

l'Aveugle-Vendéen
(07/11/2014)

2155- LE SAINT NOM DE MARIE

Le saint Nom de Marie
Est un nom d'espérance ;
Le saint Nom de Marie
Donne la persévérance.

http://gloria.tv/album/szzmkeMa1CR/media/obF4ENM9txU

l'Aveugle-Vendéen
(07/11/2014)

2156- LES CHRÉTIENS DE 2014

Les chrétiens ont perdu la foi ;
Ils ne suivent plus de loi ;
Ils n'ont de culte que pour qui ?
Pour la personne de l'Antéchrist.

https://plus.google.com/103726474888088076064/posts/5ig5eo8P666?pid=6078882687644506946&oid=103726474888088076064

l'Aveugle-Vendéen
(07/11/2014)

2157- RÉUNIS

À Lourdes, ils sont réunis !
Et croyez-vous qu'ils y prient ?
Point du tout ! Ils discutaillent
Des familles, et ils déraillent !

https://www.facebook.com/354335154708472/photos/pb.354335154708472.-2207520000.1415372464./475266729281980/?type=1&theater

l'Aveugle-Vendéen
(07/11/2014)

2158- FFF439

FFF, comment fais-tu pour abattre
Tous les arbres des forêts ?
- Je fais les gens se battre :
C'est cela qui me plaît.

l'Aveugle-Vendéen
(08/11/2014)

2159- LE FOL-ESPRIT

Si le fol-esprit tombe sur toi,
Dis-lui alors : « Va-t'en de là ! »
Fais contre lui un Signe de Croix,
Et certainement il s'en ira.

http://gloria.tv/album/4t4AKYp98Bt/media/2HpJ7o8MhMt

l'Aveugle-Vendéen
(08/11/2014)

2160- FFF440

FFF, contre qui te bats-tu ?
- Mais voyons, contre Jésus !
- Mais tu parles en bien de lui !
- C'est pour me moquer de lui !

l'Aveugle-Vendéen
(08/11/2014)


* * *

CONSÉCRATION AU PUR AMOUR DE DIEU

PAR LES MAINS DE MARIE

  http://montfortajpm.blogspot.fr/p/a-jesus-par-marie.html

« Vous savez, Vierge Sainte, Mère de mon Sauveur,
que je n’ai qu’un seul désir et une volonté unique,
c’est d’être unie à Dieu et à vous, ma bonne Mère,
c’est d’aimer ce divin Maître parfaitement et ardemment ;
mais de qui puis-je obtenir cette grâce,
sinon de vous, ô Vierge Sainte, qui êtes la Mère d’Amour !
 

Prenez mon cœur :
abîmez-le dans le Vôtre,
et, par vous, dans Celui de Jésus !
Qu’il soit perdu en lui
comme la goutte d’eau dans l’Océan,
le rien dans le Tout,
ou plutôt qu’il soit tout consumé
dans les flammes de l’amour !
C’est pour cela que je l’offre,
le dédie, le voue et le consacre mille fois,
m’abandonnant à ses saintes rigueurs,
afin qu’il anéantisse en moi
tout ce qui s’oppose à son bon plaisir
et à ses adorables desseins. »

1 commentaire:

  1. 1280- « C’est avec raison que l’Église est appelée l’héritage de Jésus-Christ,
    puisque c’est par son Sang Précieux qu’elle a été conquise. »

    (Cassiodore)

    RépondreSupprimer