samedi 20 mai 2017

POÈMES 2241 à 2250


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT 
(audio=MP3 ; vidéo=MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=acQWY8Kchkc

* * *

2241- LE MONDAIN

Le mondain est celui
Qui a pour dieu le monde :
C'est son ciel, son paradis ;
C'est sur lui qu'il se fonde.

http://gloria.tv/album/jemQatUBEob/media/n7fxNd5XgzL

l'Aveugle-Vendéen
(22/11/2014)

2242- FFF471

FFF, absorberas-tu Marie ?
- Oh ça, c'est ma grande ennemie !
Mais il faudra bien l'absorber
Puisque je veux régner.

l'Aveugle-Vendéen
(22/11/2014)

2243- CÉCILE

Sainte Cécile, par votre musique,
Chassez les esprits faméliques,
Et qu'en enfer tout aussitôt
Ils aillent faire leur techno.

https://plus.google.com/103726474888088076064/posts/9HRDvLnpB3e?pid=6084419897645196178&oid=103726474888088076064

l'Aveugle-Vendéen
(22/11/2014)

2244- FFF472

FFF, et saint Michel et tous les Saints ?
- Oh tous ceux-là ils ne sont rien
À côté de leur mariette
Qu'il me faut mettre en miettes.

l'Aveugle-Vendéen
(22/11/2014)

2245- COMPOSITE 9

401- Si un jour vous avez trouvé
Un autre antéchrist que Françoés,
Bien vouloir me le signaler
En direct, sans rigoler.

402- 27 avril 2014, jour de deuil !
Journée dite des deux cercueils !
Ou canonisation de Judas,
Deux hérétiques et apostats !

403- Voilà que je viens d'être signalé
Comme je pouvais m'en douter !
Le résultat n'est pas nouveau :
C’est la méthode Bergolio.

404- Chers habitants de la lune,
Je viens chez vous cueillir des prunes
Car celles que j'ai ici
Sont à moitié pourries...

405- En fumant mon gros cigare,
Je me dis : « Tiens, c'est bizarre !
Ç'a l'air d'aller de traviole ! »
Alors un grand coup je rigole !

406- Ô saint Léon le Grand,
Combattez le nouvel Attila
Qui sévit en ce moment
Dans notre monde apostat.

407- Ce ne sont pas mes poèmes
Qu'ici point l'on n'aime,
Mais c'est le Père de Montfort
Qu'on veut mettre dehors.

408- Je remercie GTV
Qui m'oblige à la production :
Si eux ne sont pas éclairés,
D'autres elles éclaireront.

409- Fuyez les nouveaux pharisiens
Que sont tous les anticlés :
Tout en vous caressant la main
Ils vous donnent un coup de pied.

410- Voici un site catholique
Me supprimant deux-tiers d'audience
Parce que je suis catholique !
N'est-ce pas un non-sens ?

411- Pourquoi n'apercevez-vous pas
Le plus grand de tous les magnats
Qui installe son gouvernement
À la périphérie du Vatican ?

412- Ô saint Jules Ier,
Venez nous délivrer
De l'anticléricalité
Depuis l'Obstacle écarté.

413- Il faut sauver son âme
Et ne point s'arrêter !
Il faut chassez l'infâme :
Le diable, j'ai nommé,

414- J'ai un avis à donner
Aux censeuses et censeurs
Qui plusieurs poèmes m'ont supprimés :
Remettez vos pendules à l'heure.

415- Saint Herménégilde, gardez-nous
De communiquer avec les loups,
De communier à l’œcuménisme
Et d'adhérer au modernisme.

416- Infidélités, reniements, péché !
Voilà de quoi est accusée
Par l'infâme Homme de péché
La sainte Église bien-aimée !

417- Ah ! tu voudrais priez pour moi,
Toi, ô horrible François ?
Vraiment, je n'en ai rien à faire
De tes lucifériennes prières !

418- Ô saint dimanche des Rameaux,
Les pharisiens ont fait de toi
Le carnaval des animaux,
Des jmj en ce jour-là !

419- Je ne suis pas scandalisé
Par l'Homme de péché
Car je savais maintenant
Qu'il arrive dans ce temps.

420- Kasper et Bergoglio,
Hitler, Staline et Mao,
Voilà toute la Pensée Unique
De ce monde anti-catholique.

421- Il n'y a pas de milieu :
Ou bien le diable ou Dieu.
François prêche comme le diable :
Il est donc le fils du diable.

422- Voilà que pour François,
Le scandale c'est la Croix !
Il signe donc par là
Qu'il est un apostat.

423- Le plus grand des scélérats
Est aujourd'hui François.
Si vous ne me croyez pas,
Interrogez donc François.

424- Il y en a qui prennent pour soi
Ce que je dis et ne dis pas.
Je les détrompe, tout de bon :
Ils sont dans la plus grande illusion.

425- Bienheureux Pierre des Étoiles
Qui avez fondé Fontgombault,
Enlevez-lui des yeux le voile
Qui l'aveugle comme un bandeau.

426- Oh ! la plus sainte des semaines
Où les maçons commettent tant
De sacrilèges répugnants,
Que Pâques enfin nous revienne !

427- Sévit l'hérésie officielle
Depuis cinquante-six ans déjà,
Produisant un schisme non moins officiel
Quoique moins visible celui-là.

428- L'Apostasie rampante
Est devenue galopante ;
L'Apostasie rieuse
Est devenue furieuse.

429- Saint Paterne de Vannes,
Oh ! sauvez la Bretagne
Qui a apostasié
Comme toute l'humanité.

430- Un catholique est catholique
Avec sa Tête catholique ;
Mais si ta tête est anticléricale,
Tu es un anticlérical.

431- Le François est un scélérat,
Le plus grand des scélérats,
Qui fait tout le contraire
De ce qu'ont fait ses pères.

432- Qui sont les sept en vérité ?
Écoutez, je vais les nommer !
Jean XXIII tout le premier,
Le François tout le dernier.

433- Vatican II s'est dit « signe des temps » !
Cela ne vous suffit-il pas ?
Considérez donc un peu François :
Vous verrez qu'il en est l'accomplissement.

434- Sainte Bernadette, priez pour nous,
Car nous voilà au temps des loups
Qui commença cent ans après
Que Marie vous apparaissait.

435- Jean XXIII, comparais
Et nous dis où tu es !
- Je suis pour mon malheur
Dans le grand radiateur.

436- Vatican II comparais
Et dis-nous où tu es !
- Je suis dans l'assemblée des diables
Car nous sommes tous coupables.

437- Paul VI, comparais à ton tour !
Es-tu dans la civilisation de l'amour ?
- Quelle civilisation de l'amour ?
Je suis plutôt dans celle du four !

438- Comparais, Jean-Paul Ier !
L’Église, l'as-tu relevée ?
- C'est bien tout le contraire !
J'ai fait comme mes trois-points-frères.

439- Comparais à ton tour, Jean-Paul II !
Es-tu toi aussi dans le feu ?
- Hélas ! et je vous le fis voir
Dans un brasier un beau soir !

440- Au Grand Jugement comparais,
Benoît XVI, et dis ce qu'il en est.
- Il en est que j'arrivai
Comme prévu à l'heure marquée.

441- François l'Anticlérical,
Parais au Grand Tribunal.
- C'est moi, c'est moi, c'est moi
Qui réduirai l’Église à bas.

442- Lucifer, rends tes comptes,
Et nous raconte tes mécomptes.
- C'est moi qui les inspirai tous les sept,
Moi le huitième qui suis aussi le sept.

443- Tous les huit, comparaissez
Et nous dites ce que vous endurez.
- Ah ! ce que nous endurons est terrible :
Nos souffrances sont horribles !

444- Ce temps des temps passera ;
Prenez courage, bons chrétiens.
Ce qui a été annoncé est certain :
La Prophétie s'accomplira.

445- Voici que les trois Jean-Paul
Ont cassé leur bagnole,
Et que les Benoît et François
Sont dégringolés du toit.

446- Il faut chanter très fort
Pour réveiller les morts ;
Il faut chanter bien doux
Pour assagir les fous.

447- Nous sommes des "chauves-souris" :
C'est ce qu'Anticlé a dit
De tous les vrais catholiques
Qui ne sont pas de sa clique.

448- Si je ne parle pas, moi,
C'est que je n'ai d’intéressant
Rien à dire ici-bas !
Je ne suis qu'un orang-outan.

449- Diana Vaughan a bien existé,
Mais les francs-maçons ont décidé
Qu'elle n'avait pas existé
Après l'avoir assassinée.

450- Point jamais ne décrocherai
Qui voudra me décrocher ;
Point jamais n'attaquerai
Qui voudra m'attaquer.

l'Aveugle-Vendéen
(22/11/2014)

2246- FFF473

FFF, que feras-tu du diable ?
- Je le réhabiliterai !
D'ailleurs, il est dans mon cartable :
Chaque jour il vient me caresser.

l'Aveugle-Vendéen
(22/11/2014)

2247- TROIS INVENTIONS

Voici trois idiotes inventions :
La nouvelle évangélisation,
L'église constantinienne
Et l'ère post-chrétienne.

https://plus.google.com/103726474888088076064/posts/K9xVrVYeib4?pid=6084817886631046770&oid=103726474888088076064

l'Aveugle-Vendéen
(23/11/2014)

2248- FFF474

FFF, tu changes le sens des mots.
- Ça, mon cher, c'est mon métier,
C'est mon job, c'est mon boulot :
Tout le monde s'y laisse piéger.

l'Aveugle-Vendéen
(23/11/2014)

2249- LE PAVILLON DES CANCÉREUX
OU LES MÉFAITS DE FONTGOMBAULT


Regardez et examinez bien,
Et alors vous comprendrez tout !
Si ces vers restent sibyllins,
C’est qu’il est des choses que plusieurs de vous
Comprendront, et d’autres nullement,
Afin que tout reste suffisamment
Clair seulement pour certaines gens,
Mais obscur pour la plupart des lecteurs
Qui n’auraient rien à retirer d’excellent
De ce que j’explique en long et largeur.
Venons-en donc au fait maintenant !
Quand Fontgombault donne le feu vert,
Tout s’exécute, et cela en peu de temps,
Car il y a dans ce sombre monastère
Des experts de l’iniquité,
Qui ne se plaisent qu’à magouiller.
J’en suis un des témoins autorisé,
Étant victime de leurs machinations
Qui ne sont que de diaboliques inventions
Par le diable en personne toutes inspirées.
En cela ils suivent bien les instructions
De la conciliaire qui dit à ces maçons :
« Faites enfermer tous vos opposants
Et n’en laissez pas un seul sur le champ,
Et tant mieux si après cela ils en crèvent. »
Et c’est alors que Fontgombault se lève
Et exécute les ordres péremptoires
Reçus de cet obscur directoire.
Une fois le travail achevé,
Ces exécuteurs de Satan disent :
« Nous sommes petits moines inexpérimentés ! »
Et pour bien éviter toute méprise,
Ils retirent d’abord toute responsabilité
Afin qu’on les croie sans tache, immaculés.
Voilà ce que sont ces faux-tradis
De la maçonnerie hors-série ;
Voilà ce que sont tous ces conciliaires
De la maçonnerie hors-pair.
En attendant, ils remplissent les pavillons
De malades inguérissables,
De cancéreux incurables,
Et ils remplissent toutes les pensions
De mourants en phase terminale,
Victimes de toutes leurs bacchanales.
Un lourd silence plane, ombre de mort,
Sur ces pratiques dignes de la Shoah !
Mais un jour, tout se dévoilera !
Quand sera-ce ? Je ne sais, je l’ignore.

l'Aveugle-Vendéen
(23/11/2014)

2250- FFF475

FFF, jusqu'où iras-tu ?
- Jusqu'à abattre Jésus !
Et je prendrai sa place
Avec ma lourde masse.

l'Aveugle-Vendéen
(23/11/2014)

 
* * *

Saint BERNARDIN de SIENNE
&
Saint ÉTHELBERT,
priez pour nous.
(20 mai)
http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/05/dernieres-mises-en-ligne-st-bernardin.html 
« Ceux qui adressent souvent à Marie 

la Salutation angélique
portent un bien grand signe 

de prédestination à la gloire ;
il en est de même 

pour ceux qui sont fidèles
à réciter chaque jour le Chapelet. »

1 commentaire:

  1. 1289- « Dans vos tentations,
    ne tardez pas à invoquer Jésus et Marie,
    noms bénis qu’il ne faut jamais séparer. »

    (Saint Alphonse de Liguori)

    RépondreSupprimer