lundi 26 juin 2017

POÈMES 2851 à 2860


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT 
(audio=MP3 ; vidéo=MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=1pSz_1A53YU

* * *
2851- MÉTÉORITES

111- Le développement intégral
Et durable, est un animal
À trois pieds et deux têtes
Qui tous les jours fait la fête !!!

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2852- MÉTÉORITES

112- Tu sais, citoyen-chef,
Je te le dis derechef,
Et je te l'écris en vers
Qui me viennent à l'instant :
Des vers, je peux t'en faire,
Et à tous les moments,
Et du matin au soir
Et du soir au matin,
Et en avant les quatrains !
En voici une autre flopée :
Je te les sers à la volée,
Et ceux-là, ils sont datés !
Voilà de quoi croustiller :
À ta santé je vais boire !

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2853- MÉTÉORITES

113- À Lourdes l'Ave chantez
Le Chapelet récitez
Ô mon Dieu pitié ayez

l'Aveugle-Vendéen
(13/07/2015)

2854- MÉTÉORITES

114- Allons, enfants de la patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
- Oui, voici que la fille aînée
De l’Église sera rétablie !

l'Aveugle-Vendéen
(14/07/2015)

2855- COMPOSITE 19

901- Il faut vraiment écouter
Ce qu'on ne peut entendre
Pour pouvoir le comprendre
Et puis le méditer.

902- Toutes les religions sont violentes
Et toutes pleines de cruautés,
Sauf la Catholique en vérité
Qui elle seule, elle seule est clémente.

903- Les déserteurs ont toujours tort,
Et ils s'exposent à la mort :
En quittant notre sainte Religion,
Ils se vouent à la damnation.

904- Retire-toi de la lice,
Dit saint Camille de Lellis !
Retire-toi du démon
Dans ses fausses apparitions.

905- Saint Yves, des femmelettes
Qui nous rendent hommelettes
Et qui se croient visionnées,
Pour toujours, nous en délivrez.

906- Sainte Rita, à notre secours
Contre les offrandes d'amour
Qui se multiplient aujourd'hui
Se disant venir de Marie.

907- Si un esprit t'apparaît,
Te disant des choses futiles,
Réponds-lui : « Fiche-moi la paix ! »
Car c'est un esprit débile.

908- Les fausses apparitions
Sont en multiplication
Dans notre génération
Qui est le temps du démon.

909- Si t'apparaît un mauvais esprit
Se disant Jésus ou Marie,
Alors aussitôt réponds-lui :
« Vas voir ailleurs si j'y suis ! »

910- De ce temps, les apparitionnites
Sont de vénéneuses pépites
Qui égarent quantité d'âmes
Et puis avec elles se damnent.

911- Saint Fiacre qui avez refusé
La couronne d’Écosse,
Faites-nous piétiner
Les louanges et les bosses.

912- Qui se soucie du sort
Des chrétiens de l'Orient ?
C'est nous qui sommes morts,
Mais eux ils sont vivants !

913- L'Esprit ne souffle pas
Chez qui est apostat,
Mais l'Esprit souffle bien
Chez qui est bon chrétien.

914- La langue du vrai catholique
Ne doit pas être en plastique ;
Mais la langue de l'apostat,
C'est bien la langue de bois.

915- Sanctuaires bénis, vous êtes trois :
Lourdes, La Salette, Fatima ;
Mais en voici trois qui sont faux :
Medjugorje, Garabandal, San Damiano.

916- Notre-Dame de la Salette
Supplie, en levant la tête,
Son Fils, une dernière fois,
Car l'Antéchrist est là !

917- Contre l'état islamique,
La Sainte-Église-Catholique !
Contre le maudit djihad,
La Très-Sainte-Croisade !

918- Le Cœur de Jésus nous apprend
Comment il faut aimer vraiment :
Rien à voir avec les amourettes
Qu'on entend dans les chansonnettes !

919- Kung, exégète de François,
Dit qu'il se suicidera,
Dixit la Repubblica :
Le Vatican ne dément pas.

920- Mourir dans la dignité
Ou la mort programmée,
Est, comme l'avortement,
Un crime des plus grands.

921- Qui aujourd'hui se soucie
De la mort ou de la vie ?
On vit tout comme un animal,
Bien et mal étant égal.

922- Saint Joseph, nous voilà
Redescendus en Égypte :
Retirez-nous de la crypte
Et replacez l'Obstacle, là...

923- Saint Antoine de Padoue,
Sommes tous devenus fous :
Redonnez-nous la raison,
Autrement sommes damnés sinon !

924- L'avortement est un mal !
L'euthanasie est un mal !
Le bien-même est devenu mal !
« Holà, ton truc c'est pas mal ! »

925- La grande profanatrice
A ouvert toutes ses vannes :
La grande provocatrice
Est sortie de sa cabane.

926- La France, comme le monde entier,
Est devenue athée,
Mais elle se convertira
Et sa place reprendra.

927- Notre-Dame du Mont-Carmel,
Mais pas celle de Garabandal
Qui fut un véritable scandale,
Veillez sur nous du haut du Ciel.

928- Je connais des saltimbanques
Qui ne cherchent pas leur planque
Mais qui sont de bons catholiques.
Je ne parle pas des évangéliques.

929- Djihadistes, vous êtes maudits
De Dieu ! Et votre Allah
N'est qu'un dieu en chocolat,
Lucifer, autrement dit.

930- Sainte Anne et saint Joachim,
Faites-nous sortir bien
De ce temps antéchristique
Qui est anti-catholique.

931- Saint Ignace, il n'est pas
De vos fils, celui-là :
Rejetez-le loin d'ici,
Et que revienne Jésus-Christ.

932- Quelle folie n'est-ce pas
Que d'adorer Allah
Ou vénérer Bouddha
Comme font les lamas !

933- Les dieux des nations
Ne sont que des idoles :
Voilà la conclusion
Qui n'est point hyperbole.

934- Les mille Ave Maria
Sont précieux, croyez-moi,
Mais non point ceux de la croix d'amour
Qui n'est qu'un piège et malin tour.

935- Saint Maurille, faites reparler
Cette vidéo muette
Car c'est votre fête ! Mais faites
Seulement de Dieu la Volonté.

936- Saint Michel sauvera l’Église
En la remettant comme il faut
Sur ses fortes assises
Et chassera triple zéro.

937- La mégapole de Vienne
Comme toute ville européenne
Est devenue païenne
Et mérite la géhenne.

938- Saint Jean-Paul II est-il saint ?
Un saint embrasse-t-il le Coran ?
Vous voulez imiter ce saint ?
Embrassez donc le saint Coran.

939- Si un saint se fait marquer
Du signe de Shiva,
Vous devez, pour l'imiter,
Vous marquer de ce signe-là !

940- Ne devez-vous pas obéir au pape ?
Or il a dit : « Je suis anticlérical ! »
Soyez donc anticlérical
Pour bien obéir à ce pape !

941- L'oiseau pousse son cri !
L'oiseau ouvre ses ailes !
L'oiseau se fait bel !
Mais l'oiseau périt !

942- Ô bienheureuse Imelda,
Surtout ne vous occupez pas
De celui qui ironisa
Sur ce que vous étiez ici-bas.

943- Si le saint, au panthéon
Présida les religions,
Il vous faut, pour le vénérer,
À toute religion adhérer.

944- Vous ne croyez pas à l'Ange Gardien ?
Pourquoi invoquez-vous l'ange malin ?
Et le diable, pour vous tromper,
Vous envoie un esprit familier !

945- Les bons Anges, vous n'y croyez pas ?
Et pourtant l'on vous voit
Évoquer les mauvais esprits !
Pas vrai ce que je dis ?

946- Ô François, ô François,
Où vas-tu de ce pas ?
- J'accomplis, j'accomplis
Ce qui de moi est écrit.

947- François, François, François,
Est-ce lui, est-ce toi ?
- Ce n'est pas lui, c'est moi :
Elle et lui, c'est toujours moi.

948- - Les Anges ! Les Anges ! Les Anges !
Vous croyez en des trucs étranges !
- Ah bon ! Admettons ! Très bien !
Et vous évoquez les esprits malins ?

949- - Les Saints ! Les Saints ! Les Saints !
Vous croyez en des trucs malsains !
- Merci ! Et vous évoquez Voltaire,
Rousseau, et jusqu'à Lucifer ?

950- Pour ne pas comprendre de travers,
De bien lire il est nécessaire
Autrement l'on se fourvoie
Et l'on ne comprend pas.

l'Aveugle-Vendéen
(14/07/2015)

2856- COMPOSITE 20

951- Je connais bien des François :
Plusieurs furent de grands saints ;
Certains ont été des rois ;
D'autres suivent le grappin.

952- Qui pense aux agonisants ?
Oh ! personne assurément
Puisque tous on les expédie
Par la sainte euthanasie...

953- Qui pense aujourd'hui à la mort
Si l'on en juge par le sort
Qu'on réserve à tous les enfants
Par le sacro-saint avortement ?

954- Le diable, pour gagner beaucoup,
N'hésite pas à perdre un peu :
C'est comme cela qu'il tord le cou
Aux adorateurs du bon Dieu.

955- Ô Notre-Dame Libératrice,
Délivrez-nous des homo-pédos,
Du gender et de la techno,
Des préservatifs et de tout vice.

956- La damnation, aujourd'hui,
Il faut le dire, on en rit,
Sauf que quand vous serez damné,
Point ne rigolerez.

957- La sainte Communion
N'est pas la communion
Entre les religions
Qui n'est que du démon.

958- Te souvient-il que frère Jacques
Sonnait les matines ?
De la tête tu opines,
Et tes doigts tu claques ?

959- Vivre d'amour à l'envers,
Ce n'est pas vivre d'amour,
Autrement dit c'est l'enfer
Dès maintenant et pour toujours.

960- Les cantiques sont très utiles
Pour avoir la joie et la grâce,
Mais les chansons sont inutiles :
Elles donnent tristesse et disgrâce.

961- Les écoliers de nos jours
Sont pourris à la base :
On les met tous à jour
Avec le monde en phase.

962- Je vous le donne en prime :
Quelle est donc la distance
Du fond jusqu'à la cîme ?
Celui qui tomba le sait je pense !

963- Il y a la quarte et la quinte,
Aussi la sixte et la tierce !
Mais à l'office de tierce,
Ni septième, mais chant-plainte.

964- Müller s’est fait une nouvelle santé
Pour pouvoir les tradis attraper :
Fellay est tombé dans le panneau,
Accompagné de ses deux oripeaux !

965- Luther et les francs-maçons
Se sont moqués des nonnes !
Bonnes religieuses, à none,
Vengez-vous de ces francs-limaçons.

966- Discuter, discuter, discuter,
Ne sert à rien en vérité :
Je ne l’ai que trop expérimenté.
Mes vers ne sont que pour édifier.

967- Si je ne dis que des âneries,
Gloire à Jésus et à Marie.
Si tu veux savoir qui je suis,
Regarde bien vite, et ris.

968- Les jeunes filles de quinze ans
Se sont toutes effeuillées
Dans ce temps d'impiété :
Voilà le triste bilan.

969- Sommes à l'heure vespérale,
À l'heure des bacchanales,
À l'heure des saturnales,
À l'heure anticléricale !

970- Les noviciats de notre temps
Sont pour le plus inexistants
Et pour le moins bringuebalants,
Mais pour sûr, inopérants.

971- La conciliaire ne se repentira pas ;
La conciliaire ne se convertira pas ;
Mais l’Église catholique reviendra,
Telle qu’elle était, ressuscitera.

972- Plusieurs conciliaires se convertiront,
Mais pour la conciliaire, non :
Ils redeviendront catholiques,
Comme les juifs seront catholiques.

973- Feeney a été condamné ;
Puis il fut réhabilité
Par qui ? La conciliaire !
Évidemment, sans commentaire !!!

974- Les Dimond sont outranciers
Comme l’est la CRC,
Chacun dans son domaine :
Leurs théories sont vaines.

975- Les limbes n’existent plus
D’après saint Fontgombault
Traduisant in extenso
Un document très farfelu.

976- Les limbes n'existent plus !
Mais pour en savoir plus,
Allez donc à Fontgombault :
Vous en reviendrez chaos !

977- Saint Jérôme, dites-nous :
Que reste-t-il de Bethléem ?
- Hélas, plus rien du tout,
Si ce n'est le blasphème !

978- Voilà que l'autre jour je mourus
D'une crise cardiaque bien entendu.
J'avais mené une vie patachonne,
Ne croyant ni Dieu, ni diable, ni personne…

979- France, qu'as-tu fait
Des vœux de ton baptême ?
- La Révolution j'ai fait :
C'est mon nouveau baptême !

980- Ceux qui ne font pas attention
Ne se rendent compte de rien,
Et c'est faute d'attention :
Donc, qu'ils ne s'en plaignent point.

981- Qu'est-ce que l'esprit familier ?
C'est celui qui veut remplacer
Notre saint Ange Gardien,
Mais c'est un esprit malin.

982- À droite est l'Ange Gardien ;
À gauche est l'esprit familier ;
À droite, suivez-le bien ;
À gauche, donnez-lui un coup de pied.

983- Insubordination, abandon du surnaturel,
Voilà bien tout notre siècle matériel !
Et qu'est-ce que cela signifie ?
Tout simplement, la Grande Apostasie !

984- De Thérèse, qu'avons-nous fait ?
Une fille des bas-quartiers,
Passant son temps à rigoler,
Faisant la fête à tout sujet !

985- « Pour toi, mon vieux Kasper,
Tu dois tout défoncer,
Et quant à toi, Müller,
En te faisant droitier. »

986- Le six va être béatifié
Par le sixième arrivé
Pour le travail récompenser
De la petite assemblée.

987- La Frat a fraternisé
Avec la solidarité
De la maudite conciliaire,
Car elle aussi est conciliaire.

988- Voilà qu’un mini-Vatican II
En ces bien tristes jours a lieu
Pour détruire ce qui reste
De la famille et du reste.

989- Horreur de toutes les horreurs !
Horreur, digne de l’Imposteur !
Signe des temps pour nous catholiques !
Je parle de tous les vrais catholiques.

990- Diocrès, où es-tu maintenant ?
- En enfer éternellement !
- Cet exemple il nous faut prendre
Pour en enfer ne pas nous rendre.

991- C'est par l'organe d'un damné
Que saint Bruno fut sauvé ;
C'est par l'organe de faux-élus
Qu'aujourd'hui nous sommes perdus.

992- Notre-Dame la Victorieuse
Remportera sur la gueuse
Et sur le fiston de la veuve
Une victoire à toute épreuve.

993- Le glas a sonné
Pour la Fraternité ;
Le tocsin a résonné
Pour toute l’humanité.

994- Ne jetons la pierre à personne
Car aujourd’hui il n’y a personne
Qui puisse guider qui que ce soit,
Et certainement pas pape François !

995- Le saint Rosaire écrase l'enfer
Et il écrabouille Lucifer :
Sur l'Antéchrist il remportera
Pleine victoire, croyez-moi.

996- Hélas hélas, tradis et ralliés
À la conciliaire se sont alliés.
Hélas hélas, frateux et sédévacs
Se sont ralliés aux francs-macs.

997- Saint François de Borgia,
Vous nous donnez l'exemple
Et non le contre-exemple
De certains autres François...

998- Quel est-il donc celui-ci
Que l'on voit paraître ici ?
- Un vendéen, fils de paysan.
- Très bien, merci, va-t'en !

999- Un déplacement a eu lieu :
Sainte Marie, Mère de Dieu,
A dû céder la place à qui ?
L'un de ses plus grands ennemis !

1000- Nestorius est revenu
Et fut nommé expert
Au concile de l'univers
Qui renversa les nues !

l'Aveugle-Vendéen
(15/07/2015)

2857- MÉTÉORITES

115- Le silence du cœur suffit
Pour bien prier Marie :
Fais comme je te dis
Et tu seras ravi(e).

l'Aveugle-Vendéen
(16/07/2015)

2858- MÉTÉORITES

116- De Marie, voulez-vous revêtir
Les incomparables Livrées ?
Voici donc, pour vous faire plaisir
Où vous pourrez les trouver :

l'Aveugle-Vendéen
(16/07/2015)

2859- MÉTÉORITES

117- Le Chapelet voulez réciter
Régulièrement tous les jours ?
N'hésitez donc pas à télécharger
Ces liens pour le dire toujours :

l'Aveugle-Vendéen
(16/07/2015)

2860- MÉTÉORITES

118- Que dis-tu du Scapulaire
Dont c'est la fête aujourd'hui ?
C'est Notre-Dame du Rosaire
Qui à Fatima nous l'apprit.

l'Aveugle-Vendéen
(16/07/2015)

* * *
LE TOUT POUR DIEU
(cantique traditionnel)http://montfortajpm.blogspot.fr/2017/06/le-tout-pour-Dieu-cantique-traditionnel.html
(PDF, Partition & liens de téléchargement)
1- En tout ma première pensée
Sera pour Dieu !
Je me tiendrai dans la journée
Sous l’œil de Dieu,
Car je n’ai pour désir unique
Que plaire à Dieu,
Et je voudrais mettre en pratique
Le tout pour Dieu !

1 commentaire:

  1. 1350- « À mesure que grandissent notre confiance et notre ferveur,
    Marie peut davantage nous prodiguer ses bienfaits et ses consolations maternelles. »

    (Saint Alphonse de Liguori)

    RépondreSupprimer