mardi 16 mai 2017

POÈMES 2161 à 2170


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT 
(audio=MP3 ; vidéo=MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=tL8zajpMKZY

* * *
2161- LE PIRE-DES-PIRES

Je vous le dis tout net :
On trouve sur internet
Tout et n'importe quoi,
Le pire-des-pires, quoi !

https://plus.google.com/103726474888088076064/posts/SoU5n3KuCfd?pid=6079263180125827074&oid=103726474888088076064

l'Aveugle-Vendéen
(08/11/2014)

2162- FFF441

FFF, tu es foutu d'avance !
- Je m'en fiche complètement !
Le principal, c'est d'aller de l'avant,
Et que ça fonce et que ça danse !

l'Aveugle-Vendéen
(08/11/2014)

2163- COMPOSITE 4

151- Je réfléchis et je vois
Qu'aujourd'hui il n'y a plus la foi.
Le constat en est navrant,
Mais qu'y faire dorénavant !

152- Les vautours s'en sont allés
À leur rapacité naturelle :
Tous ensembles ils se sont jetés
Sur une pauvre hirondelle.

153- Toute l'assemblée s'est levée
Sans un seul en excepter
Quand ils ont proclamé
La loi sur l'IVG !

154- Vous n'ignorez pas que les gens d'aujourd'hui
Ne regardent les choses qu'en zappant :
Un coup par-là, un coup par-ci,
Et tout est fait en un instant.

155- Oui, en vérité je suis heureux
Que l'on me prenne pour un gueux
Parce qu'ainsi ce que je fais
Sera de beaucoup bien plus parfait.

156- « Je suis à l'écoute et j’accueille,
Je partage la solidarité,
Je risque même jusqu'à l'écueil
De la solidaire fraternité ! »

157- « Je suis heureux en vérité,
Dit le Père de Montfort,
D'être sur ce site mutilé :
Allez-y encore plus fort ! »

158- Voici trois hommes maudits
Que le monde a pour jamais flétris,
Staline, Hitler et Mao
Qui sont partis chacun dans son seau.

159- Dans le Vésuve je suis descendu,
Et qui ai-je aperçu ?
Dans l'Etna je me suis risqué :
Et j’ai aperçu Anticlé !

160- Jusqu'à où donc ira la Secte
Avec sa manie de l'espionnage,
Elle qui dit qu'au Moyen-Âge
Il n'y avait que des spectres ?

161- Je vous conte les roueries
Des trois M ou moderneries
Dont les méthodes sont très pourries
Et pleines de méchanceries.

162- Il était une fois
Un gros énorme chat
Poursuivant une petite souris :
... Chat fut mangé par Souris...

163- Qu'est la véritable Shoah,
Celle qu'on feint de ne pas connaître
Afin de bien aise à son être ?
L’avortement : la vraie est celle-là.

164- Me voilà donc exclu
Vers la périphérie.
Mais qui donc m'y a mis ?
C'est le diable cornu.

165- Comme un météore je suis passé
Sur la toile d’araignée :
Ils ne m'ont pas accepté,
Ils m'ont envoyé valser !

166- Une femme étrangère m'a destitué,
Une femme étrangère m'a réhabilité !
La première m'avait banni,
La seconde m'a rétabli.

167- Le démon est sorti de son antre,
Mais il n'a rien qui épouvante :
Il s'est fait ange de lumière
Avec des cheveux de mégère !

168- C'est l'automne
Monotone
Qui résonne :
Je chantonne.

169- C'est l’hiver
Tout de fer :
Rien à faire,
C'est l'hiver.

170- Au printemps
En chantant
Les vivants
Sont contents.

171- C'est l'été
Surchauffé
Préféré.
Terminé.

172- Les quatre saisons
De maître Léon
Ont, sur son violon,
Donné quatre sons.

173- Aujourd'hui, tous les arts sont rouillés !
La poésie ne fait pas exception.
Nul n’est besoin d’échantillon :
Comme moi, vous le savez.

174- Le ciel rose et empourpré
S'étend comme une rosée
Pour vivifier les vivants
Qui vont ici-bas cheminant.

175- Nous sommes dans le temps
Du grand chambardement ;
La Grande Apostasie
Par tout le monde sévit.

176- Le sourire du roi fait mouche
Sur l'islam et sa vérité
Qui n'est qu'un mensonge éhonté
Qui se trémousse et qui louche !

177- Quel est le nom de l'Antéchrist,
Et le nombre de cet antichrist,
Et quel est son caractère ?
L'histoire nous ouvre le mystère.

178- Mais que me dites-vous là ?
Un chat ne serait-il plus un chat ?
À moins qu'une noix soit dans une noix !
Mais quoi dans qui ? Mais qui dans quoi ?

179- L’inspiration me vient à loisir
Et pour le plus grand plaisir
De ceux qui veulent écouter
Et qui sont la minorité.

180- Le chat subsiste dans mon chat !
Voilà qui est absurde, n'est-ce pas ?
Mais mon chien est mon chien,
Cela n'est-il pas certain ?

181- Le monde raffole aujourd'hui
De paroles ésotériques :
Nostradamus et compagnie
Les ont mises en formes quatrainiques.

182- Dostoïevski, parais
Et nous dis ce que tu écrivais !
- La beauté sauvera le monde !
- Rentre dans ton trou immonde !

183- Ô Cœur-Immaculé,
Bénissez tous vos Zoulous,
Dont je suis tout le premier
Puisqu'on me dit à moitié fou.

184- Pour qui se sentirait visé
Par tout ce que je dis
Dans mes pauvres poésies,
Il serait bien mal avisé.

185- Oui, j'accuse Thorez
Mais j'excuse de Retz,
Car le premier a péri
Et le deuxième s'est converti.

186- J'entends de l'horrible Bernanos
S'entrechoquer tous les os !
Mais dans saint Léonard de Port-Maurice,
Aucune, aucune malice.

187- « Il est venu, il est venu,
Le roi, le prince des mésélus
Qui, mon Église veut ébranler,
Jusqu’à même la déraciner. »

188- La sainte Église n'est pas sale
Comme le prétend un visage pâle !
Elle n'est pas non plus accidentée
Comme le prétend l'homme tourmenté !

189- Le saint prophète Jonas
Vient de recevoir des bosses
De la fée Carabosse
Qui est sortie de sa nasse.

190- Ô Vierge Marie, délivrez-nous
De ce grand actuel manitou
De qui nous savons le profil
Puisque de la Veuve il est fils.

191- Ô Diana, que je t'aime,
Toi qui rompis le blasphème
De tous tes contradicteurs
Et de tous les maçonniseurs !

192- « Aujourd'hui, à qui parlerai-je
Pour n'être point écouté ?
Car enfin, alors me tairai-je
Pour être enfin regardé ? »

193- Il est étrange actuellement,
Que depuis plus de cinquante ans
L’Évangile soit inversé
Et toutes choses renversées.

194- C'est un bien grand sacrement
Que celui de la Pénitence !
Mais en notre temps de licence,
On le fait n'importe comment.

195- Voici une étrange proposition
Venue d’un certain histrion,
Savoir qu’il faut douter pour croire
Et que sans douter on ne peut croire !

196- Ils clament partout et claironnent :
« Allez vous aérer les neurones ! »
C'est bien pourquoi je prends la fuite
Pour aller déguster de bonnes frites !

197- Comme l'amour est beau
Quand il n'est pas faux !
Mais de l'amour d'aujourd'hui,
Je n'en veux pas, merci !

198- La Révolution fut un désastre,
Mais point ne tombèrent les astres.
Plus tard est venu Staline
Pour la rouge de Lénine.

199- Doutez, mes amis, doutez :
Nouvelle foi, c’est obligé !
La « nouvelle chanson » chantez :
Le nouveau culte cultivez !

200- « Nous sommes le nom de Dieu
Et lui sommes consubstantiels :
La terre est notre ciel ! »
A dit un cerveau creux.

l'Aveugle-Vendéen
(08/11/2014)

2164- FFF442

FFF, quel est maintenant ton programme ?
- Il faut appliquer mon concile :
Cela me donne des piles
Et me fait perdre des grammes.

l'Aveugle-Vendéen
(09/11/2014)

2165- L'HEURE

L'heure de la vérité
En ce temps a sonné !
Quelle est cette heure-là ?
C'est l'heure du branle-bas.

https://plus.google.com/103726474888088076064/posts/BHPJPERnLoY?pid=6079598273610887122&oid=103726474888088076064

l'Aveugle-Vendéen
(09/11/2014)

2166- FFF443

FFF, que veux-tu que l'on fasse?
- Mais qu'on se décarcasse,
Qu'on occupe la rue,
Qu'on crie très fort et cru !

l'Aveugle-Vendéen
(09/11/2014)

2167- SUR LA TOMBE

Sur la tombe nous pouvons voir
Notre propre miroir
Car c'est là que notre corps
Finira son essor.

http://www.youtube.com/watch?v=rnP2VOTW-wM&list=PLkkHVphgJH9awd0cAMmbjvjiBQqhKbkHJ&index=74

l'Aveugle-Vendéen
(09/11/2014)

2168- FFF444

FFF, t'es complètement timbré !
- C'est pourquoi je suis posté
Pour faire n'importe quoi
Et rigoler les chats.

l'Aveugle-Vendéen
(09/11/2014)

2169- COMPOSITE 5

201- Tel qu'il lui fut révélé,
Cet évangile fut bien à elle,
Car l’Église a indiqué
Qu'il ne venait pas du ciel.

202- Je profite de tous les moments morts
Où les vivants vivent comme les morts
Pour vous dire : Réveillez-vous,
Sinon c’en sera fait de vous !

203- De l'Ile-Bouchard à Garabandal,
De San Damiano à l'Escorial,
D'Akita à Medjugorje,
Tout est faux, en vérité.

204- Je suis un pauvre hère
Qui rame et qui galère
Dans ce monde plein de ronces,
Et malgré cela, je fonce.

205- Il est une survivance
Et bien d'autres extravagances
Qui nous annoncent un grand roi,
Un grand pape et je ne sais quoi.

206- Il y a des retours
Qui sont ornés d'atours.
Faites donc un petit tour
Du côté de la tour !

207- Comme tout un chacun sait,
Autrefois on se prénommait
Comme il va de soi, par des noms de saints.
Mais aujourd’hui c’est Milou et Tintin...

208- Il est une prophétie,
Mais véritable celle-là,
La prophétie que saint François
Fit à la fin de sa vie.

209- Quoiqu'on puisse faire ou dire
Je continuerai à écrire ;
Quoique vous disiez ou fassiez
Je continuerai à chanter.

210- Qui n'avance pas recule :
On ne reste point sur place.
Ce principe vrai se passe
Sur notre planète minuscule.

211- Très chères Visitandines,
Où donc êtes-vous passées ?
N'y a-t-il plus que des racines ?
Mais je sais que vous reviendrez.

212- Je n'ai jamais entendu
Et je n'ai jamais vu
Tant de cynisme chez un homme
Qui toute la doctrine gomme.

213- « Je suis content, content, content
De tous mes chers et bien-aimés enfants
Qui me servent si tant fidèlement,
Et de toi, Anticlé, spécialement. »

214- Je ne suis pas missionné
Pour m'adresser à Anticlé,
Qui est vraiment l'Homme de péché,
Autrement dit l'Homme damné.

215- Écoutez ce que je vous dis,
Car j'ai "l'esprit de prophétie"
D'après ce qu'Anticlé a dit
Sur les vieux dont je fais partie.

216- Sainte Jeanne, patronne de la France,
Secourez-la dans son errance
Et mettez-nous, mettez-moi
En mon bon Dieu, notre vrai Roi.

217- Si vous voulez plus d'infos
Il vous faut taper "Fontgombault" :
En citoyens ils ont voté,
Non en chrétiens, dixit abbé !

218- Lire, jouer, chanter,
C'est ça tout mon métier !
Et chanter les gloires de Marie
C'est toute ma poésie.

219- Lire en braille, je suis obligé :
Une main en moins sur le clavier !
On la remplace par les pieds
Se promenant sur le pédalier.

220- Les messages arrivent à bon port
Comme les avions à l'aéroport :
Merci pour les rayons de soleil
Qui prennent une couleur vermeil.

221- Une bonne réponse fait du bien
À un bon cœur chrétien :
Même un indirect message
Rafraîchit le visage.

222- La plupart des gétévistes
Font du ski hors-piste,
Atterrissant dans la poussière
Les quatre fers en l'air.

223- Un message va droit au cœur
À qui il est adressé :
Même il garde toute sa valeur
Pour qui ne l'a pas demandé.

224- Jean Hus, sors de ton brasier,
Et que nous dis-tu d'Anticlé !
« Il viendra avec moi brûler
Sur l'éternel bûcher. »

225- Bravo à celui qui a trouvé
Où se trouve la vérité !
Il faut en tirer les conséquences,
Non faire preuve d'indolence.

226- L’Église ne sera sauvée
Par aucune tendance tradie ;
L’Église ne sera sauvée
Que par Hénoch et Élie.

227- Voici le plan du patron,
Du supérieur des francs-maçons.
Il commande à ses affidés
Que tout soit bien exécuté.

228- Si quelqu'un me dit bravo,
Hélas, je ne suis pas brave ! Oh !!
L'anticléricalisme
Est l'envers du christianisme.

229- C'est en ces jours que se réunit
Le trop fameux conseil des huit.
Et que vont-ils décider ?
Bien entendu, de tout casser !

230- Voici la sainte Parole d'Anticlé :
« L’Église ne s'est jamais si bien portée ! »
Vous ne vous en êtes pas aperçus ?
Ah ! mais c'est que vous avez la berlue !!!

231- « Bouge-toi pour ta planète
Et vas donc faire la fête !
Et si tu vois tout en noir,
Sors donc en boîte le soir ! »

232- « Fais-toi une petite copine :
Y'en a partout à traîner !
À chaque Chopin sa chopine :
On est sur la terre pour s'amuser ! »

233- Luther, es-tu content ?
- Ben voyons, et comment !
Moi j'ai tout commencé !
Eux, ils ont tout achevé !!!

234- À Lourdes, on priait ;
À Lourdes, on adorait ;
Maintenant, on s'y éclate
Et tout y est disparate.

235- Hénoch a plu à Dieu ;
Élie est tout de feu.
Le Saint Rosaire est une épée,
Le Scapulaire un bouclier.

236- Le temps est arrivé
Puisque le coq a chanté.
Je vous donne rendez-vous
Sur la planète Zoulou.

237- Si vous voulez vous contacter,
La clef de contact prenez.
Si cette clef prenez,
Vous pourrez me contacter.

238- L’Église s'autoréférencie
En Notre-Seigneur Jésus-Christ.
L’Anticlé dit que non,
Mais c’est un vieux carton !

239- C'est la fin des tradis :
Ils ont été infiltrés,
La chose est avérée,
Les tradis c'est fini.

240- Anticlé porte une haine terrible
Contre notre grand Dieu invincible :
Il tend son poing contre lui
Pour le provoquer en défi.

241- Si l'un a écrit "Les fleurs du mal",
J'écris moi "Les épines du bien" ;
Et si l'autre est anti-papal,
Serai moi toujours transalpin.

242- Le supérieur inconnu,
Il est de moi très connu.
S’il est de moi très connu,
C’est qu’il n’est pas inconnu.

243- Je n'écris pas pour les poids lourds
Mais pour les poids légers
Car je ne fais la cour
Qu'à ceux qui sont méprisés.

244- L'Antéchrist nous a hélas habitués
À toutes sortes d'absurdités :
Il fustige la casuistique
Et tout ce qui est dogmatique !

245- La bombe atomique est tombée
Sur tout le monde tradi :
Allez donc vous réfugier
Sous, d’Anticlé, le parapluie !

246- La "sainte" franc-maçonnerie
Est en "sainte" périphérie !
C'est dans ce piège suprême
Qu'il veut vous faire tomber-même !

247- « Le carnaval est terminé !
Il y a, dit Anticlé, un an :
Nos moines sont indépendants,
Car c'est à eux de décider ! »

248- Aujourd'hui on fait des saints
Même de son chat et de son chien
Car les temps sont tellement altérés
Qu'on ne sait plus où est la sainteté.

249- Aujourd'hui il n'y a plus de saints
Comme aux temps antiques, plus de prophètes,
Car maintenant on fait la fête,
Et voilà bien les nouveaux saints !

250- Les saints ne sont plus que domestiques
Comme l'est l’Église catholique ;
Plusieurs grands hommes l'ont annoncé
Et ils ne se sont pas trompés.

l'Aveugle-Vendéen
(09/11/2014)

2170- FFF445

FFF, me permets-tu une question ?
- La dernière, car après je me casse.
- As-tu perdu les boulons ?
- Moi je casse et je passe !

l'Aveugle-Vendéen
(09/11/2014)


* * *

  Saint SIMON STOCK,

priez pour nous.
(16 mai)
http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/05/dernieres-mises-en-ligne-st-jean.html  
« Reçois, mon cher fils, ce Scapulaire de ton Ordre,
comme le signe distinctif de ma Confrérie,
et la marque du privilège que j’ai obtenu pour toi et les enfants du Carmel :
CELUI QUI MOURRA REVÊTU DE CET HABIT 

SERA PRÉSERVÉ DES FEUX ÉTERNELS ;
c’est un signe de salut,

une sauvegarde dans les périls,
et le gage d’une paix et d’une protection spéciale jusqu’à la fin des siècles. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire