vendredi 10 février 2017

POÈMES 511 à 520


 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio=MP3 ; vidéo=MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=CqehpeOUX9o



* * *



511- NEUVAINE À SAINT JOSEPH
Huitième jour




Ô saint Joseph, accueillez
Tous vos dévots serviteurs
Et vous-même les placez
Tout près du Sacré-Cœur.



l'Aveugle-Vendéen
(18/03/2014)

512- PAS MIEUX

C'est sûr qu'il n'y a pas mieux
Que ce qu'il y a de mieux.
Cela me rappelle le temps,
Lorsque j'étais gamin,
À cet âge insouciant
Où l'on trouve tout bien.
J'étais alors louveteau
Et nous avions une devise ;
On se mettait à croupeteau,
En posture bien précise.
Et dans un accord parfait,
Presque militairement,
Tous ensemble on disait,
Chacun se répondant :
« Nous ferons de notre mieux !
- De notre mieux, mieux mieux ?
- De notre mieux, mieux mieux ! »
Vraiment, il n'y a pas mieux.
Mais pour bien m'amuser,
Je veux déraisonner
Comme le fit Michée
En son temps, autrefoés.
Le concile je remercie
Pour de si bons enseignements
Qui nous mettent au paradis
Si tôt, dès maintenant !
Je me sens libéré !
Je vais enfin m'éclater !
Avant on était des gamins :
On ne comprenait rien à rien !
Mais maintenant on comprend tout :
On est des hommes debout !
Autrefois, irresponsables !
Mais aujourd'hui, responsables !
On était endoctriné
Par une pensée unique !
Maintenant on est catholique,
Mais catholique engagé !
On fait des réunions,
On discute beaucoup :
Si ça change, c'est grâce à nous,
Grâce à nos opinions !
Il n'y a plus de tabous,
Et on parle de tout
Dans des échanges fructueux !
Merci, ô Jean-Paul II !
Avec nous, le monde bouge :
Bouge-toi pour ta planète !
Et avec internet
Et notre pape rouge
Le monde va changer :
C'est sûr, ça va chauffer !
Ça au moins, c'est du boulot !
C'est pas comme autrefois
Où qu'on était martot
Et à moitié gaga !
Ô merci, Jean XXIII,
Car maintenant ça va :
On est bien dans sa peau,
Libre dans ses basquettes :
On danse, on fait la fête
Et on est des cathos !
Vatican II nous a donné
Un nouvel air de liberté
Où l'on fait tout ce qu'on veut :
Merci Vatican II !
Tout est parti en l'air,
On est libre comme l'air :
C'est la nouvelle ascèse,
Merci, ô Benoît XVI !
Le chemin est ouvert
Vers une nouvelle air
Une nouvelle praxis :
Vraiment, merci ô Paul VI !
Autrefois doctrinaires,
Tristes comme des marmites,
Nous marchions, rasant la terre
D'une figure déconfite !
Maintenant, c'est plus pareil :
Nous sommes dans le soleil !
Nous aimons rigoler :
Merci Jean-Paul Ier !
Mais il faut bien finir,
Et finir par le meilleur !
On ne va pas mourir
À se faire avoir peur !
Non non, jamais cela :
Nous sommes dans la joie
Et on y restera :
Merci, merci, merci François !
Vraiment il n'y a pas mieux
Qu'un imbécile heureux !
C'est ce que j'ai fait ce soir
Pour bien vous amuser !
Je vous donne le bonsoir :
Toute la nuit, dansez
Et vous époumonez :
Moi, je vais me coucher.
Ma signature, la voici :
Celui qui pleure et qui rit...


l'Aveugle-Vendéen
(18/03/2014)

513- NEUVAINE À SAINT JOSEPH
Neuvième jour



En ce jour descendez
Saint Joseph, en Purgatoire :
Tous vos serviteurs, prenez
Et les menez dans la gloire.

l'Aveugle-Vendéen
(19/03/2014)

514- PIE XI A-T-IL ERRÉ ?

Pie XI a-t-il erré
Dans plusieurs choses bien connues
Et qu'on lui a reprochées
D'une façon bien incongrue ?
La première, l'action française
Dont il repoussa la thèse
À cause de la païenneté
D'un Maurras agnostisé.
Que n'a-t-on pas déblatéré
Pour cela contre Sa Sainteté !
La seconde, les Cristeros !
Et là, mêmes récriminations !
Et maintenant, nous finirons
Et ce sera le dernier os,
Par les accords du Latran !
Et là aussi, quels boniments !
Eh bien, je vous dis hautement
Que dans ces trois affaires
Pie XI a agi sagement.
Je regrette de vous déplaire,
Mais vous avez tort de critiquer
Ce que fait la Papauté,
Car le Pape dans son devoir
Fait bien ce qu'il doit faire,
Et ceux qui disent le contraire
Se font eux-mêmes avoir
Par leur insubordination
Et leur esprit de contestation,
Car on ne doit jamais contester
Ce que fait le Pape, en vérité.
Pie XI n'a donc pas erré :
Je suis heureux de l'affirmer,
Et il ne s'est pas trompé
Dans les affaires citées.


l'Aveugle-Vendéen
(19/03/2014)

515- SI

Avec des si, dit-on,
On met Paris en bouteille.
Et moi je vous dis sans dicton
Une chose qui n'est pas pareille.
- Que vas-tu donc nous pondre ?
- Il faut que je vous réponde ?
- Oui oui, on veut savoir !
- Attendez donc pour voir.
Je serais, sans rigoler,
Une multinationale...
- Que vas-tu donc nous conter ?
- Rien que de très banal.
Ouvrez vos écoutilles,
Écoutez-moi un peu.
- On écoute, vieux, babille,
Explique-toi un peu mieux.
- Je vais vous expliquer,
Mais de grâce, écoutez,
Et n'allez pas m'interrompre
À tout vent, à tout rompre.
Oui oui, je serais célèbre
Et non point de la plèbe
Si nous étions dans un temps
Où, la religion fleurissant,
On aimait, non ce qui est porno,
Mais vraiment, tout ce qui est beau.
- Holà, mon vieux, dégage
Car tu es d'un autre âge.
- Mais qu'ai-je dit de plus
Pour vous émoustiller ?
- Tu te prends pour un plus,
Pour une célébrité.
- Écoutez donc la suite
Avant que de mugir.
Je vous offre des pépites
Que vous ne pouvez souffrir.
- Où sont tes pépites d'or ?
- Dans toutes mes productions
De saint Louis de Montfort.
- Arrête là ta déraison.
- Voyez que je dis vrai.
- Tu n'es que de l'ivraie !
- Oui, de l'ivraie pour vous,
Mais il n'y a pas que vous.
- Mais qui donc ? Explique-toi !
- Ceux que nous ne savons pas
Et que vous ne connaissez pas.
Et c'est bien pour ceux-là
Que j'écris et je chante.
- Arrête un peu, tu te ventes.
- Point du tout, je le dis :
S'il n'y avait l'Apostasie,
Sûrement je ferais fortune.
Mais pour vous, je suis la lune !
Réfléchissez un peu !
Si Barème avait existé
En notre temps d'iniquité,
Ce ne serait qu'un gueux.
Et pour moi c'est pareil !
J'ai beau vouloir chanter,
Rien y fait sous le soleil :
On m'envoie balader.
Je touite, tube et bouque,
Même je prends le TGV :
Rien y fait, je suis excommunié,
Même Fontgombault me coupe !
C'est vous dire à quel point
Le monde est devenu païen.
J'aurais mis en musique
Tout ce qui est conciliaire,
Alors là, toute la clique
M'aurait mis dans son bréviaire !
Mais quel bréviaire, je vous le demande :
Le bréviaire de la salamandre !
- Écoute, vieux, vas te coucher !
Nous on regarde la télé !
- Vous voyez bien que j'ai raison
Puisque me faites déclinaison.
Eh bien, salut à vous,
Mais je conclus ce morceau
En vous disant tout de go
Qu'on est bien au temps des loups.
Quand l'Antéchrist sera passé,
Si je ne suis trépassé
Vous verrez que je dis vrai
Quoiqu'aujourd'hui cela vous déplaît.
Ce que je fais me survivra
Lorsque vous serez en-bas
Car ce mauvais temps passera,
Et le beau temps reviendra.
C'est pourquoi je chante Alleluia !
Et puis après Ave Maria !


https://www.youtube.com/user/montfortkingeshop

l'Aveugle-Vendéen
(19/03/2014)

516- NEUVAINE À SAINT JOSEPH


Litanies + Prières + Cantiques à saint Joseph :

********************

Premier jour

Ô Patron de la sainte Église,
Saint Joseph, écoutez-nous :
Chassez celui qui l'a prise
Et qui fait office de loup.


********************

Deuxième jour

Saint Patron de la bonne mort,
Ô saint Joseph, nous écoutez :
Procurez-nous une sainte mort
Et faites-nous vous imiter.


********************

Troisième jour

Saint Joseph, notre modèle,
Faites-nous aller au ciel
En vous imitant ici-bas
Sans que nous traînions le pas.


********************

Quatrième jour

Saint Joseph, apprenez-nous
Votre bien grande humilité :
Sainte Thérèse l'apprit de vous
Ainsi que le frère André.


********************

Cinquième jour

Saint Joseph que l’on ne connaît pas,
Venez à notre trépas
Avec Jésus et Marie
Nous emmener en Paradis.


********************

Sixième jour

Saint Joseph, ne délaissez pas
La barque de saint Pierre,
Mais toujours conduisez-la
Jusqu’à la nouvelle Terre.


********************

Septième jour

Ô saint Joseph, nous aidez
Dans ce temps calamiteux
Pour arriver aux cieux
En toute sérénité.


********************

Huitième jour

Ô saint Joseph, accueillez
Tous vos dévots serviteurs
Et vous-même les placez
Tout près du Sacré-Cœur.


********************

Neuvième jour

En ce jour descendez
Saint Joseph, en Purgatoire :
Tous vos serviteurs, prenez
Et les menez dans la gloire.


********************

l'Aveugle-Vendéen
(20/03/2014)

517- CHIARA LUBICH

Et c'est reparti pour un tour :
Toutes les religions au Vatican !
Toutes les religions de Satan
Se retrouvent toutes en ces jours
Pour former la grande fraternité
D'une maçonnique humanité.
À la base, Chiara Lubi
Avec tous ses Focolari,
Tout cela patronné par François :
C'est normal, cela va de soi !
Et la religion catholique là-dedans ?
Oh ! elle figure parmi les absents,
Et cela va de soi aussi
Car elle n'a rien à faire ici.
On me dira : Mais c'est au Vatican !
Je réponds : Oui, dans le parvis des méchants !
Chiara doit en savoir quelque chose
Dans le lieu où elle est tombée :
Je vous dis qu'on n'y sent pas la rose
Mais bien l'odeur des divinités
Que patronne en certain monsieur
Qui grillotte au milieu de son feu
D'où il commande à tout l'enfer,
Disant : Allez-y les copains
Et faites-moi du bon boulot !
Amenez-moi tous les humains
Pour alimenter mon brûlot
Et ayez un peu de savoir-faire.
Lubich le voit face à face
Et elle en fait des grimaces !
Ah ! je me suis trompée, dit-elle,
Car ce n'est pas là le ciel !
Et quand mes foco me rejoindront,
Ils verront ce qu'ils verront
À vouloir unir les religions !
On a fait le jeu des démons !
On va sans doute me canoniser
Pour que je puisse mieux brûler.
Les focolari sont au Vatican,
Mais Jésus-Christ n'y est pas présent.
C'était le procès de canonisation
De tous les foco-larrons.


l'Aveugle-Vendéen
(20/03/2014)

518- L'ABBÉ PIERRE

Qui ne connaît l'abbé Pierre ?
Mais où est-il maintenant ?
Si je le mets en enfer,
On m'excommunie séant !
Pour ne pas vous tromper,
Je vous prie, examinez
Quelle fut sa religion :
Ce thermomètre est bon.
Mais pour éviter tout anathème,
Je vous laisse trouver vous-mêmes !
Je pense que vous avez deviné
Quelle est toute ma pensée.


l'Aveugle-Vendéen
(20/03/2014)

519- SŒUR EMMANUELLE

Sœur "yallah en avant"
Connue sous "Emmanuelle"
Veut vous parler en ce moment ;
Écoutons-la, que dit-elle ?
« Je ne vous invite pas
À venir avec moi ! »
Eh bien nous ne ferons pas
Ce que tu fis ici-bas,
Car autrement nous irons
En ta nouvelle religion.


l'Aveugle-Vendéen
(20/03/2014)

520- MÈRE TÉRÉSA

Voici une antithèse
De ce que fut sainte Thérèse ;
J'ai nommé mère Térésa
Que l'on béatifia,
Et donc elle est au ciel !
Mais quel est donc ce ciel ?
Celui de la béatification
De toutes les religions.
Je vous en prie, excusez-moi :
Ce n'est pas mon ciel à moi !


l'Aveugle-Vendéen
(20/03/2014)
 

 
* * *



PDF des PAROLES des CANTIQUES 

sur les AVE MARIA de LOURDES & FATIMA


AVE MARIA DE LOURDES : Le Cantique de Procession :



Chanté & Litanies de Notre-Dame de Lourdes : http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/02/notre-dame-de-lourdes-11-fevrier.html
AVE MARIA DE FATIMA (les 3 cantiques) :




* Cantique de Procession à Notre-Dame des 3 Ave Maria ou de la Trinité :


Chanté & Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria : http://montfortajpm.blogspot.fr/p/blog-page.html

Cantique de l'Apparition de La Salette :



Les 15 mystères du Rosaire (les 6 cantiques) :



1 commentaire:

  1. 1116- « Les réprouvés se seraient sauvés si,
    étant encore sur la terre, ils avaient continué de prier. »

    (Saint Alphonse de Liguori)

    RépondreSupprimer