lundi 23 avril 2018

POÈMES 10 151 à 10 200


Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo : 
https://youtu.be/-n8ARWKl3mw
 (exemple de site de téléchargement :
 https://savetomp3.com/fr )



Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :
https://youtu.be/zrbUFz_IksU


* * *

POÈME 10 151

P2101- La grâce de la prière n'est refusée à aucun homme en cette vie, même pas à l'Antéchrist papeFrançois, mais il s'en balance !

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 152

P2102- Au sein de ses tourments, le damné se répète sans cesse : « Je me suis perdu pour un rien ! »
Je me balance de ta damnation, me rétorque Antéchrist papeFrançois en m'envoyant son poing dans la figure... et il prend son vélo.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 153

P2103- Par la prière, on peut toujours obtenir les secours plus abondants dont on a besoin pour se sauver ;
Je n'ai pas besoin de secours, hurle Antéchrist papeFrançois en lançant son maté contre le mur : j'ai le secours mutuel, ça me suffit !

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 154

P2104- Pour avoir voulu jouir un peu de cette si courte vie terrestre qui maintenant est finie pour jamais, nous nous sommes perdus, rugissent les damnés en enfer ;
Je rendrai la vie courte d'aujourd'hui, assure Antéchrist papeFrançois, plus longue que le tour d'un cercle !

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 155

P2105- « Ne prie plus la Sainte Vierge, te dit le démon, et je ne te tenterai plus ! » Ne l'écoute pas et continue de prier ;
Moi, rabote Antéchrist papeFrançois, j'écoute Mahozim, mon esprit familier, car c'est mon pote et il ne me dit que des trucs bien.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 156

P2106- Nous aurions pu si facilement nous sauver, rugissent les damnés :
Ainsi rugira l'Antéchrist du fond de l'enfer éternellement !

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 157

P2107- « Tu me donnes plus de tourments en priant la Sainte Vierge, dit Satan, que je ne t'en donne par mes tentations ! »
Moi, rigole Antéchrist papeFrançois, je ne tente personne mais tout le monde est tenté par moi, c'est dingue !

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 158

P2108- Je me suis damné par ma propre faute, rugira Antéchrist papeFrançois en enfer !
- Et nous pareillement, lui répondront tous les damnés.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 159

POÈME-DES-POÈMES 45

2201- La maçonnerie de droite
Comme la gauche est adroite :
Elles sont toutes deux sœurs
Du grand Exterminateur.

2202- Toutes deux sont détestables
Puisque filles du diable :
Je l'ai démontré plus haut
En parlant de Fontgombault.

2203- Antéchrist pape-François
Qui est un homme très adroit,
Se sert et de l'une et de l'autre
Pour en faire ses apôtres.

2204- Celle de droite lui sert
À se rallier la tradisphère
Par Fontgombault et autres monastères
Et autres Fraternité Saint-Pierre.

2205- Celle de gauche est son fer de lance
Pour propager ses extravagances
Et pour aller toujours de l'avant
Jusqu'au fond du gouffre béant.

2206- Qui ignore que la maçonnerie
Est au cœur-même de l'Apostasie ?
Sans elle, la conciliaire
Serait restée aux enfers.

2207- Vice-versa, la conciliaire
A joliment fait ses affaires
Lorsqu'elle monta des enfers
Pour envahir l'univers.

2208- Elle a fait en cinquante ans
Plus que sa mère en trois-cents,
Et elle est la dépositaire
De tous ses iniques mystères.

2209- On le voit bien maintenant
Après plus de cinquante années,
Et il faut être bien ignorant
Pour ne rien voir, ou aveuglé.

2210- Maçonnerie, maçonnerie,
Je te hais de toute mon âme :
Qu'à jamais ton nom soit maudit,
Toi la secte la plus infâme !

2211- « Il n'y a point de maçons chez nous ! »
Dira un moine du Barroux.
À cela, je répondrai :
« Est-ce donc écrit sur leur nez ? »

2212- À Solesmes on me dira aussi :
« Chez nous ? Point de maçonnerie ! »
Et tous me diront la même chose !
Fort bien ! Mais qui prouve la chose ?

2213- Ce qui prouve la maçonnerie,
C'est tout un état d'esprit :
Pour le moins sont-ils latomisés
Ceux qui ne sont maçonnisés.

2214- Or l'état d'esprit conciliaire,
Comme celui de la tradisphère,
Est un état d'esprit maçonnique
Qui n'a plus rien de catholique.

2215- « Oh ! tu y vas un peu fort
Monsieur AJPM Montfort !
- Pas du tout, mon ami, pas du tout,
Car j'ai bien vérifié le tout. »

2216- Ils n'ont jamais été si nombreux
Et ils sont partout à traîner
Les officiels et officieux
Maçons de toutes sociétés.

2217- On en trouve chez Fellay
Dans sa société mal nommée
Et qui plutôt se définirait :
Saint-Cadet-Fraternité !

2218- Chez Antéchrist pape-François,
C'est à la pelle qu'on les voit :
Ils n'ont plus besoin de se cacher
Puisqu'ils sont tous homosexués.

2219- Ils sont donc partout présents
Et jusque dans le Vatican
Où ils font la foire à journée
Comme il a été bien constaté.

2220- Regarde l'esprit de Kasper
Et même celui de Müller :
N'est-ce pas un esprit de maçon,
Ou pour mieux dire de démon ?

2221- L'un est de gauche, l'autre est de droite,
Mais tous deux sont de la même boîte
Ultra-maçonnique, crois-moi,
Celle d'Antéchrist pape-François !

2222- C'est donc bien l'esprit maçonnique
Qui régit les nouveaux catholiques
Qui de ce fait ne sont plus catholiques
Mais apostats et schismatiques.

2223- Ne sois pas de cet esprit-là
Car tu te perdrais sûrement !
Mais combien comprennent cela ?
En est-il un sur cent ?

2224- Regarde et vois les dégâts
Depuis bientôt soixante ans
Et juge par tout cela
Que nous sommes au temps des temps.

2225- Considère tous les fruits
Qu'a produits la conciliaire,
Et si tu vois qu'ils sont pourris,
Éloigne-toi de cette sphère.

2226- Considère aussi les tradis
Pour voir ce qu'ils ont produit,
Et si les fruits en sont mauvais,
Retire-toi de leurs rets.

2227- J'ai considéré et j'ai vu
En eux tous le diable cornu
Issu de l'esprit maçonnique
Qui est tout anti-catholique.

2228- Car partout les fruits sont pourris,
Des conciliaires aux tradis :
Ils sont menés par le bout du nez,
Par la maçonnerie-ignée.

2229- Beaucoup ne s'en doute pas :
La plupart ne me croiront pas.
Mais qu'importe, je dis la vérité :
Je la dis en toute charité.

2230- Ils verront un jour que je dis vrai :
Ce poème est pour eux tout exprès,
Car à quoi bon garder ce que je sais
Si personne d'autre ne le connaît ?

2231- Certes, je n'ai pas de mission
Pour écrire ce que j'écris,
Mais pour moi seul à quoi bon
Garder ce que je vous dis !

2232- Autant que d'autres profitent
De ces petites pépites
Car il est bon par charité
De faire les autres en profiter.

2233- C'est comme le Chapelet
Quand on le dit tous ensemble !
Je te l'ai mis tout exprès
Pour le réciter : que t'en semble ?

2234- Car sache-le bien, ma fille,
Une solide dévotion
Sera une vraie bénédiction
Pour toi et ta famille.

2235- Si parfois je parle fort,
Comme le faisait Montfort,
Tendre, être aussi je sais,
Comme tous les Saints étaient.

2236- Contre Antéchrist pape-François,
Actionnons la Marie-Jeanne,
Car beaucoup d'âmes se damnent
À cause de ce scélérat.

2237- Pour te soustraire à ce tyran,
Il faut aller de l'avant
Sans regarder en arrière
Mais bien s'ancrer dans la prière.

2238- C'est le seule consolation
Qui nous reste aujourd'hui
Dans ce monde de désolation
Et dans ce temps d'Apostasie.

2239- Hélas, beaucoup l'abandonne,
La prière à la Madone !
Ma fille, ne fais pas ainsi :
Tu risquerais ton Paradis.

2240- Persévère incessamment,
Et cela jusqu'à la fin,
Et alors que tu verras bien
Que je dis vrai sans faux-semblant.

2241- Je connais bien des dévotions
Propres à te réconforter,
Et pour ta consolation,
Je veux, ma fille, t'en parler.

2242- Contre ce temps dégénéré,
Il faut te prémunir :
En ne cessant de prier,
Tu éviteras le pire.

2243- Si tu arrêtes en route,
Ce sera ta déroute !
Si tu persévères jusqu'au bout,
Tu feras fuir tous les loups.

2244- Ma fille, ce préambule
Est absolument nécessaire ;
Qui n'avance pas recule :
On ne reste pas stationnaire.

2245- Car à quoi bon commencer
Si on ne veut pas terminer ?
Celui-là est fou, c'est certain,
Qui s'arrête en plein chemin.

2246- Ne sois pas de ceux-là, ma fille,
Et bien tu t'en porteras :
Ce ne sont point des broutilles
Tout ce que je te dis là.

2247- Ah ! t'ouvrirai-je mon cœur ?
Je l'ouvre au Sacré-Cœur !
Ah ! t'ouvrirai-je ma vie ?
Je l'ouvre au Cœur de Marie !

2248- La dévotion la meilleure
Est celle au Sacré-Cœur
Qui va de pair aussi
Avec le Cœur de Marie.

2249- Le Cœur-Immaculé
Nous l'a bien enseigné,
Car on ne peut séparer
Ces deux Cœurs très Sacrés.

2250- Mais que faut-il pour notre temps ?
Je vais te le dire maintenant !
Ma fille, ouvre tes oreilles :
Je vais te dire une merveille.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 160

POÈME-DES-POÈMES 46

2251- Mais qui la comprendra
Cette merveille-là,
Et qui donc la retiendra ?
Dire combien, je n'ose pas.

2252- Si l'on la retenait
Et si on l'appliquait,
Le monde ne serait pas
Tel qu'on le voit là.

2253- À Lépante, souviens-toi
Ce qui alors arriva !
Ne sais-tu pas que les albigeois
Furent défaits par ce moyen-là.

2254- Notre-Dame de Fatima,
Par trois tableaux bien précis,
Nous dit que par ce moyen-ci
Notre grand ennemi s'en ira.

2255- N'as-tu pas deviné de quoi
Je parle maintenant là ?
Voilà cette grande merveille
Que doivent ouïr tes oreilles !

2256- Il en est une autre pareille
Qui lui est liée intimement :
Elles sont deux témoins vivants
Qui n'auront point leurs pareilles.

2257- Car deux Témoins vont venir,
Mais nous les avons déjà !
Oh ! je te fais languir :
Ma fille donc écoute-moi.

2258- Le premier est le saint Rosaire,
Le second le saint Scapulaire !
La première est une épée,
La seconde un bouclier !

2259- Voilà les deux merveilles
Qui brillent comme le soleil
Pour qui veut bien s'en servir :
Mais qui donc voudra me ouïr ?

2260- Présentes à Fatima
Dans les trois tableaux susdits,
Prends-les vite, je t'en prie :
Ne balance plus ou pas !

2261- Ah ! te voilà déçue :
Tu attendais autre chose !
Ce sont là toutes mes roses,
Tout mon trésor, tous mes écus !

2262- Tu attendais une révélation,
Ou pour le moins une locution,
Et qui sait même, une vision :
« Je préfère mes occupations ! »

2263- Et tu me tournes le dos
Tout en haussant les épaules !
« Vraiment, il n'y a rien de nouveau
De ce que raconte ce drôle ! »

2264- Et te voilà repartie
Dans le tourbillon de la vie
En essayant d'oublier
Ce que je t'ai raconté.

2265- D'autres te remplaceront
Et d'autres m'écouteront.
Va ! Moi je vais continuer
Et plus encore au clair m'exprimer.

2266- Combien ont tourné casaque
Et ont tout abandonné !
C'est le temps de la matraque,
Mais matraque dorée.

2267- Qu'allons-nous opposer
À ce déferlement ?
Le quotidien Chapelet
Ou Trois Ave autrement.

2268- Tu ris d'un tel armement ?
Mais ris tant que tu voudras :
Il vaincra le vieux serpent
Et Antéchrist pape-François !

2269- Mon Chapelet est une bombe atomique
Tombant sur François l'hérétique,
Et mes Ave sont un missile
Faisant exploser le concile !

2270- Je parle de Vatican II
Qui s'est érigé en faux-dieu,
Non des Conciles antérieurs
Qui furent de Notre-Seigneur.

2271- Tout ceci est compréhensible
Pour qui veut bien le comprendre !
Désormais, on ne peut se méprendre,
Sauf une ignorance invincible.

2272- Pie XII nous en a averti :
Il n'y a plus d'excuse désormais !
Si en son temps il disait ceci,
Combien plus aujourd'hui la chose est vraie !

2273- Pour combattre ce mal incurable,
Il y a deux moyens admirables,
À savoir le saint Scapulaire
En même temps que le saint Rosaire.

2274- Les deux témoins dont j'ai parlés,
Les voilà ici explicités :
Ceux-là sont bien arrivés,
Le Scapulaire et le Chapelet.

2275- Il y a deux Témoins temporels,
À savoir Hénoch et Élie,
Qui nous descendront comme du ciel
Ou mieux, du terrestre paradis.

2276- Il y a deux Témoins spirituels
Qui nous sont donnés par le Ciel
Et qui sont à notre portée :
Le Scapulaire et le Chapelet.

2277- Si nous nous en servons bien,
Nous irons droit notre chemin,
Sans dévier à gauche ni à droite,
Et notre voie restera droite.

2278- Nous combattrons la maçonnerie,
La conciliaire et les tradis,
En récitant notre Rosaire
Et en portant le Scapulaire.

2279- Et voilà bien les deux merveilles
Qui brillent comme deux soleils ;
Brilleront aussi deux Chandeliers,
Hénoch et Élie j'ai nommés.

2280- Sans plus attendre tu es partie
Pour ne point ouïr ce que je dis :
Ma fille, sûr, tu t'égareras
Chez Antéchrist pape-François.

2281- Tu représentes tous ces gens
Qui sont aveugles, sourds et muets
Et qui disent que le Chapelet
Est une vieille chose d'antan.

2282- C'est pour cela qu'ils le méprisent
Comme chose d'une vieille Église
Qui est morte depuis Vatican II
Et qui s'est trompée ! Les malheureux !!!

2283- Malheureux, trois fois malheureux
Les gens de notre génération
Qui ne suivent que les inventions
Proférées par Vatican II !

2284- Ils tomberont dans le désespoir
Comme Judas y est tombé,
Ces nouveaux Judas déifiés
Dont le discours est blasphématoire.

2285- Pape-François, pape-François,
Tu n'y échapperas pas,
Car tu crois l’Église détruire,
Mais c'est toi que Dieu va détruire !

2286- Avec tes cinq prédécesseurs,
Vous êtes six exterminateurs,
Et le septième est Vatican II :
Avec Satan vous irez au feu !

2287- Oui, le feu te dévorera,
Antéchrist pape-François,
Comme il dévore Jean-Paul II
Qui s'est fait voir tout en feu !

2288- Si pour le moment tu règnes,
Ce ne sera pas pour longtemps :
Bientôt finira ton règne,
Bientôt finira ton temps.

2289- Le Chapelet te vaincra
Antéchrist pape-François :
Contre lui, tu es impuissant,
Toi qui te crois tout-puissant !

2290- Maintenant c'est ton heure,
Grand Exterminateur,
Mais pour peu de temps, crois-moi,
Antéchrist pape-François !

2291- Le terme n'est pas loin,
Mais ce qu'il reste à faire
Pour finir le chemin
Est une grosse affaire.

2292- Trois ans et demi finiront
Ce chemin d'Apostasie,
Et quand ils commenceront,
C'est que tout sera fini.

2293- Ils croiront que tout commence
Alors que tout se finira :
Ils croiront dans leur démence
Qu'un nouveau temps commencera.

2294- Leur aveuglement sera tel
Qu'ils s'estimeront dans le ciel
Au-delà même de l'éternité :
Mais ce temps sera abrégé.

2295- Les trois ans et demi passés,
Ils se croiront victorieux :
C'est alors qu'ils seront retranchés,
Et d'un coup tomberont dans le feu.

2296- À ce moment inattendu
Où ils croiront être des dieux,
D'un coup, ils n'existeront plus,
Sans que cela ne vienne d'eux.

2297- Ils diront : « Où sommes-nous
Et que sommes-nous devenus ?
Nous croyions être dans les nues
Et nous voilà au fond du trou ! »

2298- Croyant régner plus de mille ans
Avec l'Antéchrist, leur roi,
C'est à peine plus de trois ans
Qu'ils imposeront leur loi.

2299- Car Dieu ne supportera pas
Plus longtemps tous leurs blasphèmes :
D'un seul coup sur eux descendra
Le plus terrible des anathèmes !

2300- Entends-tu ce que je dis là,
Antéchrist pape-François ?
Rira bien qui rira
Le dernier qui n'est pas toi.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 161

2321- C'est bien ton temps à toi,
Antéchrist pape-François !
C'est bien votre temps à vous
Qui êtes à lui, meute de loups !

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 162

2322- Vous faites ce que vous voulez
Et de tout vous profitez
Car c'est votre temps, temps de la nuit,
Temps qui sera bientôt fini.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 163

2323- Car l’Église revit
Ce que Jésus vécut
Lorsque son peuple l'exclut :
Mais il est plein de vie !

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 164

2324- De même l’Église vit
Et elle vivra toujours
Malgré qu'elle soit en ces jours
Comme morte et bannie.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 165

2325- C'est le temps de sa passion
Qui ne durera qu'un temps
Comme ne dura qu'un temps
De Jésus sa Passion.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 166

2326- Elle ressuscitera
Comme il est ressuscité :
Entends-tu, pape-François,
Toi qui est l'Homme damné ?

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 167

2327- Comme il a vaincu la mort,
Elle vaincra la mort :
Leur sort est identique,
Lui et l’Église catholique.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 168

2328- Si elle semble morte,
Ce n'est qu'un faux-semblant
Car elle n'est point morte :
Son trépas n'est qu'apparent.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 169

2329- Jésus-Christ est bien mort,
Puis il est ressuscité ;
Tel n'est point tout à fait le sort
De son Épouse bien-aimée.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 170

2330- As-tu compris la différence
Entre l’Église et Jésus-Christ ?
Elle est morte en apparence,
Mais en réalité elle vit.

l'Aveugle-Vendéen
(12/08/2017)

POÈME 10 171

2331- Mais elle vit sa passion
Tout comme son divin Maître :
Plus d'évêques, plus de prêtres,
Plus de Pape ! Temps du démon !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 172

2332- C'est le diable qui règne
Sur notre société :
Que notre bon Dieu daigne
En ce temps-ci nous aider !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 173

2333- Certes, il nous aidera
Si nous prions sa Mère
Par l'Ave Maria
En son divin Rosaire.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 174

2334- Car c'est par ce moyen
Et par ce seul moyen
Que Dieu nous délivrera
D'Antéchrist pape-François.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 175

2335- C'est par ce seul secours
Que finiront ces jours
De la Grande Tribulation
Où règne en maître le démon.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 176

2336- Ne cherche pas d'autres moyens :
Je t'assure, il n'y en a point !
Notre-Dame nous l'a dit
Et toujours nous le redit.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 177

2337- Récite donc tous les jours
Sans y manquer un seul jour
Ton Chapelet et accroche-toi
À cette divine chaîne-là !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 178

2338- Aie toujours ton Ave Maria
Dans le cœur à tous les instants,
Et surtout ne le lâche pas
Car il faut être persévérant.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 179

2339- Crois-moi, si tu abandonnes
Cette Mère qui est si bonne,
Dieu t'abandonnera aussi
Et tu finiras dans le puits.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 180

2340- Moi qui récite mon Chapelet
Tous les jours sans désemparer,
Je n'ai jamais eu à m'en repentir :
Accorde donc avec moi ta lyre.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 181

2341- Oh ! beaucoup ont commencé
À réciter le Chapelet !
Mais combien ont persévéré ?
Il en est bien peu en vérité !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 182

2342- Ce n'est pas le commencement
Mais bien plutôt l'achèvement
Jusqu'à la mort, que Dieu couronne
Et que désire la Madone.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 183

2343- Toi, ne sois pas de ceux
Qui arrêtent au milieu,
Mais bien plutôt de celles
Qui le disent jusqu'au Ciel !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 184

2344- Vraiment, à quoi bon commencer
Si on arrête à la moitié
Ou même à l'avant-dernier ?
Il faut aller jusqu'au dernier !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 185

2345- Je vais te donner un secret
Qui est on ne peut plus parfait :
Écoute bien, ouvre tes oreilles
Et médite cette merveille.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 186

2346- Tu as beaucoup de soucis ?
Mais qui n'en a pas aujourd'hui ?
Eh bien, écoute je te prie :
Regarde donc vers Marie !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 187

2347- Tu as beaucoup de misères ?
Récite donc ton Rosaire !
Tu te trouves pleine de péchés ?
Alors, crie vers l'Immaculée !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 188

2348- Tu te sens désespérée ?
Récite ton Chapelet !
La vie te semble amer ?
Prie l’Étoile des mers !

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 189

2349- Lève tes yeux vers elle
Et elle te consolera !
Au Chapelet sois fidèle
Et au Ciel on se verra.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 190

2350- Tu te trouves malheureuse,
Toute triste et anxieuse ?
Lève ton cœur vers ta Mère
Et récite bien ton Rosaire.

l'Aveugle-Vendéen
(14/08/2017)

POÈME 10 191

2351- Quoiqu’il t'arrive dans la vie,
Lève tes yeux vers Marie
Qui te conduira à Jésus,
Et tu ne seras pas déçue.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

POÈME 10 192

2352- Je parle d'expérience :
Je ne suis pas meilleur que toi !
Même Antéchrist pape-François
Le sait dans ses extravagances.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

POÈME 10 193

2353- Mais il n'aura pas d'excuse,
Comme tu n'auras pas d'excuse
Si tu agis tout comme lui
Contre Jésus et Marie.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

POÈME 10 194

2354- Ne suis donc pas cet intrus,
Mais confie-toi en Jésus !
N'imite pas cet impie,
Mais confie-toi en Marie !

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

POÈME 10 195

2355- Car il n'aime pas Jésus,
Non plus que d'ailleurs Marie,
Puisque François est un intrus
Et Bergoglio un impie.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

POÈME 10 196

2356- François aime LGBT,
Mais surtout point l'Immaculée.
Si tu ne l'as pas remarqué,
Eh bien, il faut te renseigner.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

POÈME 10 197

2357- Si tu ne veux pas le faire,
Tu es coupable assurément :
La chose est facile à faire,
Sauf pour tous les fainéants.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

POÈME 10 198

2358- Si tu veux être courageuse,
Tu seras un jour bienheureuse !
Mais si tu laisses tout en plan,
Tu finiras avec ce mécréant.

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

POÈME 10 199

2359- Tu n'as plus de courage ? Prie
Disant : « Je vous salue, Marie ! »
Cette prière est si facile !
Ou bien alors, serais-tu débile ?

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

POÈME 10 200

2360- Les débiles, une excuse ont,
Mais toi, tu ne l'auras pas :
Tu n'es pas débile, n'est-ce pas ?
Dès maintenant, ensemble prions :

l'Aveugle-Vendéen
(16/08/2017)

1 commentaire:

  1. 1664- « Il est impossible qu’un serviteur de Marie se damne
    pourvu qu’il ait le désir de se corriger,
    car alors Marie l’aidera. »

    (Saint Alphonse de Liguori)

    RépondreSupprimer