lundi 9 avril 2018

POÈMES 9451 à 9500


Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo : 
https://youtu.be/_FFJu_2Nr1g
 (exemple de site de téléchargement :
 https://savetomp3.com/fr )



* * *

POÈME 9451

1801- Contre cette Bête féroce,
Il faut dès lors bien nous garder
Afin de ne point culbuter
Dans ses déviances atroces.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9452

1802- Car ses ruses sont infernales
Et ses pièges sont bien montés
Pour que quiconque y puisse tomber
En ne croyant pas faire le mal.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9453

1803- Et c’est le divin Rosaire
Qui nous protègera de ses traits
Si nous le disons sans arrêt,
Sans jamais nous en défaire.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9454

1804- Il ne pourra nous surmonter,
Si, fidèles à le réciter,
Toujours nous y persévérons
Malgré toute contradiction.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9455

1805- Mais si nous l’abandonnons,
Quel en sera le résultat ?
Vous le savez bien, n’est-ce pas ?
Dans ses griffes nous tomberons !

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9456

1806- Si durs que soient les temps actuels,
Ne désespérons pas du Ciel
Si nous gardons le saint Rosaire
Et sommes toujours en prière.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9457

1807- Gardons donc ce que nous avons
Et jamais, jamais ne reculons :
Avec la Doctrine chrétienne,
Notre foi sera pérenne.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9458

1808- Si même nous sommes enterrés,
N’en soyons pas désespérés
Car le bras de Dieu n’est pas court :
L’Antéchrist finira son cours !

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9459

1809- Et s’il doit vaincre les saints,
C’est comme les pharisiens
Qui vainquirent Jésus-Christ
En apparence et avec bruit.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9460

1810- Car sa mort fut sa victoire :
Pour l’Église, ce sera pareil !
Par cela, nous pouvons voir
Que rien n’est nouveau sous le soleil.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9461

1811- N’allons donc pas chez les conciliaires
Non plus que chez les tradis,
Mais récitons notre Rosaire
En attendant Hénoch et Élie.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9462

1812- Car ils viendront, soyons-en certains,
Pour combattre l’Homme damné :
Ils suivront le même chemin
Qu’a suivi le Fils aîné.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9463

1813- Eux aussi ils prêcheront ;
Eux aussi seront arrêtés,
Et eux aussi mourront :
Ils seront exécutés.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9464

1814- Eux aussi ressusciteront ;
Eux aussi monteront au Ciel
Pour rejoindre en la sainte Sion
Le Fils du Dieu éternel.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9465

1815- Là, ils seront accueillis
Par Jésus et par Marie.
Soyons donc dans l’espérance
Puisque nous le savons d’avance.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9466

1816- Ne soyons pas des timorés
Non plus que des exaltés :
Restons bien à notre place
Avant que cela ne se fasse.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9467

1817- Ne courons pas la maraude
Et n’exerçons pas la fraude
En allant de-ci et de-là
Sans savoir où poser nos pas.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9468

1818- Ne recevons pas les sacrements
Invalidement ou illicitement
Car ce serait un sacrilège
Et un horrible manège.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9469

1819- Attendons que Pierre revienne
Car il reviendra sûrement :
Ce n’est pas là une fredaine
Non plus d’ailleurs qu’un boniment.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9470

1820- Cette espérance est certaine,
D’une certitude absolue :
Ce n’est pas une chose vaine
Non plus d’ailleurs qu’une berlue.

l'Aveugle-Vendéen
(27/06/2017)

POÈME 9471

M953- Si le papeFrançois est l’Antéchrist, il est nécessairement le messie attendu par les juifs.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9472

M954- Si le papeFrançois est l’Antéchrist, il est nécessairement le mahdi des musulmans.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9473

M955- Antéchrist papeFrançois,
T’es vraiment un pote à moi,
Car à cause de toi, Françoés,
J’ai perdu 10 abonnés !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9474

M956- Avec Antéchrist papeFrançois,
On est super bien branché :
À chaque main on a 6 doigts
Et pareillement aux pieds.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9475

M957- Si le papeFrançois est l’Antéchrist, il est nécessairement le bouddha qui revient sur terre après avoir été faire un tour dans les étoiles !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9476

M958- Dis donc, Antéchrist papeFrançois, ton Milani homo et pédophile, quel exemple, hein ?
Tu n’as plus qu’à faire ton audience en costume d’Adam, pas vrai ?

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9477

M959- Antéchrist papeFrançois, si tu continues comme cela tu vas te faire zinguer pour ton saut de qualité.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9478

M960- Si le papeFrançois est l’Antéchrist, il fera venir Luther au Vatican ; or ceci s’est accompli le 13 octobre 2016.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9479

POÈME-DES-POÈMES 36

1751- On peut l’entendre tous les jours,
Car il n’arrête pas son cours :
Ses bavardages sont incessants
Et tout aussi extravagants.

1752- On se dirait dans un bistrot
Lorsque l’on entend ses propos
Qui ne sont que de bas-étage
Et dont il fait l’étalage.

1753- Tous les anticléricaux
Prisent cet Anticlérical
Qui partout cause du scandale,
Affligeant l’Église de maux.

1754- Pour elle, rien que du persifflage,
Des médisances et calomnies,
Des injures et ironies,
Car il la tient comme en otage.

1755- Il ne lui épargne rien :
Il la plonge dans le purin
Puisqu’il veut qu’elle soit sale,
Elle qui est virginale !

1756- Toutes les religions, il caresse,
Mais la véritable il délaisse :
Il lui inflige des maladies,
Des virus et des inepties.

1757- Quand il la voit, il enrage
Et ne se sent plus de fureur :
Il tourne en rond dans sa cage,
Comme Hitler dans son bunker.

1758- Il démolit, il démolit :
Cela va trop lentement
À son goût et selon lui,
Et il explose comme un volcan.

1759- Il aurait voulu qu’en quatre ans
Tout cela fût bien terminé :
Il voit qu’il lui faut du temps
Et bien plus qu’il n’aurait pensé.

1760- Il accélère, il accélère :
Il met en route ses processus,
Inoculant tous ses virus
Pour que l’Église dégénère.

1761- Car il croit bien la vaincre
Et il veut s’en convaincre
Quoiqu’il sache très bien
Que sur elle il ne peut rien.

1762- C’est pourquoi il la massacre,
La déshonore et défigure :
Il en fait un simulacre
Et une horrible figure.

1763- Il la salit tant qu’il peut
En la traînant dans la boue :
S’il pouvait la mettre au feu,
Il le ferait tout d’un coup.

1764- Mais voilà, elle lui résiste !
Alors il la fracasse
Tel un bol, une tasse
Sur une noire liste.

1765- Car il a une liste noire
Gravée sur son grimoire
Où il marque tous les noms
De ceux avenus-non.

1766- Il ne veut pas de ces gens
Qui ralentissent son mouvement :
Il les pousse par derrière
Avec violence, avec colère !

1767- Alors ils se sentent forcés
De le suivre malgré eux
Tout en traînant les pieds
Et en clignant des yeux.

1768- Tant qu’ils le reconnaîtront
Pour ce qu’en fait il n’est pas,
Ils seront dans son giron
Et marcheront sur ses pas.

1769- Tous ceux de chez Caffarra
Suivront Antéchrist pape-François
Puisqu’ils le reconnaissent pour Pape
Alors qu’il n’est qu’une soupape.

1770- Il est même moins que cela,
Moins qu’un chien et moins qu’un chat
Puisque les animaux, eux,
Font la volonté de Dieu.

1771- Lui, fait la volonté de Lucifer
Qui est une volonté de fer
Puisqu’il fait sa propre volonté
En se prétendant la déité.

1772- Ce blasphémateur fait des trouvailles
Comme par exemple celle-ci :
« Dans la Trinité, ils se chamaillent :
Portes fermées, ils s’injurient ! »

1773- Ce n’est pas tout-à-fait textuel :
C’en est le sens, c’est l’essentiel,
Car le textuel, chez ce personnage,
Est impossible, presque un mirage.

1774- Il parle à bâtons rompus,
Coupant ses phrases en plein milieu,
Sautant des mots, et même mieux,
Disant des choses saugrenues.

1775- Son langage est incohérent,
Toujours sans cesse virevoltant
Et mélangeant tous les sujets
Qui restent de ce fait incomplets.

1776- Il va jusqu’à la grossièreté,
Allégations les plus éhontées,
N’ayant pas peur du ridicule
En jouant son jeu de bascule.

1777- Il dit le contraire du tout
Et invente des historiettes
Qu’on dirait venir d’un fou
Qui n’a plus toute sa tête.

1778- Il dit le tout et son contraire,
Mélangeant l’ombre et la lumière
Dans une parfaite confusion
Qui ne peut venir que du démon.

1779- Il est sans cesse à pérorer
Et sans cesse à discutailler
Pour expliquer l’inexplicable
À la manière de son diable.

1780- Bref, c’est un fou furieux
Qu’il serait urgent d’enfermer :
Plus on voudra le révérer
Et plus il deviendra odieux.

1781- Plus on le laisse faire,
Plus il devient audacieux,
Plus il est téméraire,
Plus aussi aventureux.

1782- Il s’attaque à toute chose,
Ne laissant rien en place,
Car il veut que tout explose
En des débris de glace.

1783- Il appelle cela réforme
Ou réforme de la réforme :
Si Luther était en vie,
Il serait de son avis.

1784- Il va donc tout réformer,
Ou bien plutôt déformer !
Vatican II a tout commencé :
Lui va tout achever.

1785- Rien n’échappe à ses griffes,
À ses coups de canif,
Pas même la liturgie
Pourtant déformée avant lui.

1786- Paul VI l’a bien matraquée,
Mais lui va la liquider
En mettant autour de l’autel
Les religions arc-en-ciel.

1787- Après ses mariages pour tous,
Voici sa liturgie pour tous,
Schismatiques et hérétiques :
Fuyez-le, bons catholiques !

1788- Après la messe de Jean XXIII,
Après la chanson de Paul VI,
Voici celle des trois six,
D’Antéchrist pape-François !

1789- Elle est à l’étude en secret,
Mais le secret a percé :
À quoi bon tenir secret
Ce qui doit être divulgué ?

1790- Les cornes de la Bête ont percé
Et on les voit apparaître :
Bientôt vous serez obligés,
Sur votre front de les mettre.

1791- Ou bien sur votre main
Car ce sera au choix,
Mais si tu ne fais rien,
Attention, gare à toi !

1792- Tu ne pourras acheter
Ni vendre pareillement :
Tu seras affamé
Et deviendras mourant.

1793- Oui, tu mourras de faim
Si tu n’as dans ta main
Son caractère, ou sur ton front
Son nombre ou bien son nom.

1794- Ni eau ni électricité
Ni gaz ni rien du tout
Car tout te sera coupé
Et tu mourras dans ton trou.

1795- Car tu ne pourras aller
Ni à droite ni à gauche
Sans que les armes te fauchent
Et tu ne pourras bouger.

1796- Des yeux et des oreilles
Sont partout installés
Et nulle chose pareille
N’est jamais arrivée.

1797- Même les creux des montagnes
Et les plus sombres forêts
Seront tous dans ses rets
Jusqu’aux lointaines campagnes.

1798- Sans argent, sans vêtements,
Vous mourrez tous comme des chiens
Si vous ne mettez en vos mains
Son signe de ralliement.

1799- Ignores-tu quel il est
Ce signe à jamais funeste ?
Six-six-six, voilà c’est
Le nombre d’homme de la Peste !

1800- Antéchrist pape-François,
Est-ce cet Homme damné ?
Dans bien peu on le saura !
Pour lors il nous faut prier.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9480


1- Ô Mère chérie,
À Lourdes on est bien,
Ô Mère bénie
Qui de nous prend soin.

R./ Ave, ave, ave Maria !
Ave, ave, ave Maria !

2- Ô Mère chérie,
C’est à Fatima,
Ô Mère bénie,
Que vous êtes là.

3- Ô Mère chérie,
Vous nous guérissez,
Ô Mère bénie,
De tous nos péchés.

4- Ô Mère chérie,
Vous nous relevez,
Ô Mère bénie,
Quand sommes tombés.

5- Ô Mère chérie,
Oh ! vous soulagez,
Ô Mère bénie,
Nos infirmités.

6- Ô Mère chérie,
Changez notre cœur,
Ô Mère bénie,
Par votre doux Cœur.

7- Ô Mère chérie,
Menez-nous ce jour,
Ô Mère bénie,
Dans le saint Amour !

8- Ô Mère chérie,
Rendez-nous parfaits !
Ô Mère bénie,
Donnez-nous la paix !

9- Ô Mère chérie,
Lavez-nous entiers,
Ô Mère bénie,
De tous nos péchés.

10- Ô Mère chérie,
L’Antéchrist, vainquez,
Ô Mère bénie,
Et puis revenez.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9481

1821- Car si tel était le cas,
Nous serions les plus malheureux
Et tous condamnés par cela
À l’éternité du feu.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9482

1822- L’anathème serait général,
La terre livrée aux méchants :
Une déflagration générale
En serait l’aboutissement.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9483

1823- Nul espoir dans ce cas-là
Car l’Antéchrist serait vainqueur
Et l’Église serait à bas,
Vaincue par l’Exterminateur.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9484

1824- Les portes de l’enfer prévaudraient
Contrairement à ce qui est dit,
Et l’Église de Jésus-Christ
Plus jamais n’existerait.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9485

1825- Cette chose étant impossible,
Puisque l’Église est invincible,
C’est l’autre qui succombera
Et qui sera aux abois.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9486

1826- Il le sait d’ailleurs fort bien,
Mais il continue son chemin :
Dans sa superbe, il ne voit rien,
Tout comme son esprit malin.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9487

1827- Il observe, il épie
Jusqu’au jour où tu tomberas :
Voilà ce que fait cet impie,
L’Antéchrist pape-François !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9488

1828- Il te surveille, il attend,
Puis il frappe en un instant,
Croyant sa victoire acquise
Contre qui ? La sainte Église !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9489

1829- Pour lui, chaque particulier
Professant la catholicité
Est une victime à abattre,
Un esclave qu’il faut battre.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9490

1830- Il n’a de cesse que d’aller
De l’avant pour remporter
Une victoire qu’il croit faite
Mais qui sera sa défaite.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9491

1831- Sa défaite sera telle
Qu’on ne vit rien de pareil
Jamais sous le soleil,
Sur la terre comme au ciel.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9492

1832- Quel en sera l’artisan ?
C’est saint Pierre revenant
Dans son légitime successeur
Contre l’Exterminateur.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9493

1833- Mais qui donc le nommera ?
Pour cette question-là,
Point moi ne vous le dirai
Car point moi je ne le sais.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9494

1834- Je sais seulement une chose,
C’est que se fera la chose
De manière extraordinaire
Pour que revienne Pierre.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9495

1835- On me dira que c’est impossible
Puisqu’il n’y a plus de cardinaux !
Je réponds : L’Église est invincible,
Elle a vaincu bien d’autres maux.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9496

1836- Depuis maintenant deux mille ans,
Elle a toujours vaincu Satan ;
Elle vaincra donc maintenant
Son envoyé si malfaisant.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9497

1837- L’Antéchrist ne vaincra pas
L’Église de Jésus-Christ,
Mais l’Église de Jésus-Christ,
C’est certain, l’exterminera !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9498

1838- Lui bien sûr croit le contraire
Comme grand-maître de l’univers,
Mais il se trompe, et je me ris
De son absolue ineptie.

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9499

1839- Avec toutes tes simagrées,
Tu n’es qu’un pauvre pygmée
Bien que tu te crois un géant :
Cela fait rire les enfants ! 

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

POÈME 9500

1840- Antéchrist pape-François,
Tu n’y échapperas pas :
Tu tomberas en un instant
Dans les griffes de Satan !

l'Aveugle-Vendéen
(28/06/2017)

1 commentaire:

  1. 1650- « La joie des âmes du Purgatoire est tellement intense
    qu’aucun bonheur sur la terre ne lui est semblable
    parce que les âmes y sont dans une union continuelle avec Dieu :
    elles sont parfaitement soumises à sa Volonté. »

    (Saint François de Sales)

    RépondreSupprimer